IMG
Credit Suisse lève 212 millions USD pour le premier fonds à impact dédié à la santé des océans

En partenariat avec Rockefeller Asset Management (RAM), Credit Suisse a lancé le premier fonds de placement à impact ayant pour but d’améliorer la santé des océans, en ligne avec le quatorzième objectif de développement durable de l’ONU «Vie aquatique». Le fonds a levé 212 millions USD.

Article aussi disponible en : English EN | français FR

  • Le Credit Suisse Rockefeller Ocean Engagement Fund est un fonds coté investi en actions (OPCVM), qui offre aux investisseurs retail et institutionnels la possibilité de chercher à générer de l’alpha et de s’engager en faveur d’une l’économie bleue durable.
  • En tant conseiller en investissements du fonds, RAM met en œuvre une stratégie en actions fondamentale investissant dans 30 à 50 titres d’entreprises mondiales sélectionnées parmi celles qui sont soucieuses de la protection des océans.
  • Tout au long du processus de placement, il a la possibilité de représenter les droits des actionnaires de manière active, recourant pour ce faire à l’expertise scientifique de «The Ocean Foundation».
  • Parmi les caractéristiques innovantes de ce fonds figurent son engagement et ses investissements dans trois domaines clés ayant trait aux milieux marins: la prévention de la pollution, la transition carbone et la préservation des océans.

Les océans sont un facteur essentiel – mais souvent sous-estimé – d’une planète en bonne santé. Outre le fait qu’ils assurent les moyens de subsistance de milliards de personnes et qu’ils sont une source de beautés naturelles, ils constituent un atout considérable pour l’atténuation du changement climatique, car ils absorbent 93% de la chaleur ambiante et 25% des émissions mondiales de CO2. Aujourd’hui toutefois, des activités telles que la production d’énergie, la déforestation, le transport maritime et l’élevage intensif de bétail représentent une grave menace pour la santé des océans. La moitié de la Grande Barrière de corail est morte depuis 2016 et pourtant, les récifs coralliens ont une valeur de 36 milliards de dollars pour l’économie mondiale[1].

Marisa Drew, Chief Sustainability Officer et responsable mondiale Sustainability Strategy Advisory and Finance (SSAF) au Credit Suisse, a souligné que ce fonds devrait susciter un grand intérêt: «Les océans font partie des domaines les moins financés parmi les objectifs de développement durable de l’ONU alors que plus d’un tiers des investisseurs institutionnels ont exprimé leur intérêt pour des placements dans l’économie bleue. Nous sommes heureux de montrer la voie qui permet d’aider les investisseurs à avoir un impact.»

Casey Clark, responsable mondial Environmental, Social and Governance (ESG) Investments de Rockefeller et co-gestionnaire du portefeuille du fonds, a déclaré: «L’engagement constructif des actionnaires est depuis longtemps un élément essentiel du processus d’investissement de Rockefeller Asset Management, notre but étant de créer de la valeur actionnariale et d’induire un changement positif. Nous nous réjouissons de l’intérêt suscité par ce fonds et de cette opportunité de collaborer avec Credit Suisse dans le cadre de cette solution innovante qui, nous l’espérons, encouragera d’autres personnes à soutenir davantage l’économie bleue.»

Credit Suisse et Rockefeller Asset Management (RAM), la division de la gestion des investissements de Rockfeller Capital Management, avec le concours de «The Ocean Foundation», une organisation à but non lucratif qui se consacre à la protection des milieux marins dans le monde entier, s’efforceront de conseiller et de guider conjointement les entreprises du portefeuille pour les prévenir de leurs pratiques nuisibles pour les océans en dialoguant avec leurs équipes de direction.

Le Credit Suisse Rockefeller Ocean Engagement Fund offre aux investisseurs une opportunité distincte d’amener, avec des placements aussi modestes que 100 USD, les entreprises du portefeuille à améliorer leurs pratiques néfastes pour les milieux marins. Le fonds reste disponible pour l’investissement sur une base quotidienne après la souscription. Il a pour objectif de dégager des rendements financiers supérieurs tout en aidant les entreprises à opérer notamment une transition afin d’éviter la pollution par le plastique, de freiner l’élévation du niveau de la mer, de réduire l’acidification des océans et de contribuer à améliorer les pratiques de pêche durables.

Les décisions de placement du fonds seront guidées par la conviction selon laquelle le secteur fait une distinction croissante entre les meilleures entreprises de leur catégorie et celles qui améliorent le plus leur empreinte ESG globale. Dans le cadre du fonds, cette amélioration concerne la santé des océans. Or, les entreprises qui poursuivent cet objectif sont souvent les plus sous-valorisées et elles offrent aux investisseurs le plus grand potentiel de génération d’alpha. L’identification de telles sociétés et l’exploitation de l’engagement des actionnaires peuvent contribuer à accélérer le changement.

Credit Suisse est un pionnier dans le domaine des placements durables et à impact depuis plus de 18 ans. La récente création de «Sustainability, Research & Investment Solutions» (SRI), une fonction intégrée à son Directoire, place la durabilité au cœur de ses opérations et de sa stratégie. Ainsi, le Credit Suisse Rockefeller Ocean Engagement Fund s’inscrit dans le prolongement d’autres importants produits de durabilité lancés ces dernières années, notamment le Responsible Consumer Fund, et des Supertrends, des thèmes de placement à long terme comme: «Valeurs des Millennials» et «Changement climatique – Vers une économie sans émissions de carbone».

Next Finance 1er octobre

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Notes

[1] «S’engager pour une économie bleue», Credit Suisse, septembre 2020

Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique