IMG
Biden président, les conséquences pour la Chine et l'Europe ?

Les différents entre les Etats-Unis et la Chine resteront vifs. Taïwan, mer de Chine, Hong-Kong, Corée du Nord, abus sur les droits humains, tout ceci va continuer de fâcher l’oncle Sam.

Et anticiper à court terme des accords commerciaux Phase II semble illusoire. Les accords de Phase I n’ont pas été respectés et la protection des emplois américains contre la concurrence internationale est depuis longtemps un thème Démocrate.

La nouvelle administration devrait se focaliser sur l’affrontement technologique, mais ne fera alors que prolonger les efforts de Donald Trump pour conserver la suprématie américaine sur les semiconducteurs.

Alors, qu’est-ce qui changera?

Nous devrions assister à la naissance d’une approche plus constructive. Peut-être même une courte lune de miel sino-américaine, qui laisserait le temps à la nouvelle équipe Biden de s’organiser et qui serait bienvenue par la Chine, Chine qui a par ailleurs vécu une année diplomatique compliquée, notamment avec l’Inde.

Une approche plus constructive, les investisseurs apprécieront. Pourquoi?

D’une part, les tweets intempestifs de Donald Trump ont apporté une volatilité inutile sur le marché. D’autre part, les experts géopolitiques notent que les relations entre les deux pays se sont concentrées ces quatre dernières années sur les relations commerciales, au détriment des nombreux autres aspects. Le vide diplomatique ainsi créé porte un danger. En cas d’incident en mer de Chine par exemple, la situation pourrait s’envenimer le temps de reconstruire un dialogue entre les deux puissances.

Et l’Europe? Donald Trump est un eurosceptique, il a notamment soutenu le Brexit. Angela Merkel et Emmanuel Macron ne sont pas dans ses petits papiers. Joe Biden est plus proche de la vision européenne et pourrait calmer le jeu quant à nos affrontements.

Au fond, le véritable bouleversement pourrait se trouver dans la lutte contre le réchauffement climatique. Le premier geste diplomatique important de Donald Trump avait été la sortie des accords de Paris portés désormais à bout de bras par les Européens. Joe Biden a promis de les renouer rapidement.

Il pourrait par ailleurs tenter de convaincre la Chine de se joindre au combat. Ce serait là un bouleversement majeur. Dans un monde désormais multipolaire, rien de très grand ne peut être accompli sans une coopération entre la Chine, les Etats-Unis et l’Europe.

Frédéric Rollin 2 novembre
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique