IMG
Andera Partners accompagne TargED Biopharmaceuticals dans son financement de série A de 39 millions d'euros afin de proposer un traitement thrombolytique révolutionnaire aux patients

Financement mené à parts égales par un syndicat international comprenant Andera Partners, Fund+, Hadean Ventures, Inkef Capital et Sunstone Life Science Ventures

Les fonds permettront d’accélérer le développement d’un traitement thrombolytique ciblé, au nouveau mode d’action, en vue de son développement clinique.

TargED Biopharmaceuticals ("TargED"), une société privée de biotechnologie axée sur le développement d’un composé au nouveau mode d’action pour le traitement des maladies thrombotiques, annonce aujourd’hui qu’elle a levé 39 millions d’euros en financement de série A pour accélérer le développement de son composé principal, Microlyse. Le financement a été mené à parts égales par un syndicat international comprenant Andera Partners, Fund+, Hadean Ventures, Inkef Capital et Sunstone Life Science Ventures, et rejoint par les investisseurs existants FIRST (géré par BioGeneration Ventures), Curie Capital et Utrecht Health Seed Fund. TargED se concentrera sur deux indications initiales: le purpura thrombotique thrombocytopénique acquis (aTTP) et l’accident vasculaire cérébral ischémique aigu (AIS).

Le produit phare de TargED, Microlyse, est un composé propriétaire et au mécanisme d’action unique, qui brise les caillots sanguins en se liant à une protéine présente dans les caillots sanguins de toutes les formes de thromboses. Microlyse est le premier composé à permettre l’administration ciblée d’enzymes, en utilisant un anticorps à domaine unique (VhH), directement sur les caillots sanguins. En raison de la nature ciblée de la thérapie, on s’attend à ce qu’elle présente un profil d’effets secondaires supérieur, ainsi qu’un potentiel d’efficacité exceptionnel par rapport aux agents actuels. Le mécanisme d’action unique de Microlyse permet des applications potentielles dans une variété d’indications impliquant la thrombose, y compris la maladie potentiellement mortelle de l’aTTP. Les travaux novateurs démontrant que Microlyse cible spécifiquement les caillots sanguins, entraînant leur dissolution plus rapide et plus sûre que les soins standard, ont récemment fait la couverture de la revue Blood. (Microlyse: a thrombolytic agent that targets VWF for clearance of microvascular thrombosis).

Kristof Vercruysse, président-directeur général de TargED, a déclaré: "Nous sommes ravis d’avoir le soutien de ce syndicat international d’investisseurs en sciences de la vie de classe mondiale, une validation du potentiel de Microlyse. Nous sommes fiers de développer des produits qui ont le potentiel d’avoir un impact positif sur des millions de vies en permettant l’accès des patients à un tel traitement salvateur."

A la clôture de ce financement, le Board de TargED inclura Thijs Cohen Tervaert, Inkef Capital (Chair); Olivier Litzka, Andera Partners; Mariette van der Velden-Roesink, Curie Capital; Jan Van den Bossche, Fund+; Roger Franklin, Hadean Ventures; and Jacob Lange Moresco, Sunstone Life Science Ventures.

Olivier Litzka, Associé chez Andera Partners a déclaré: "Avec Jacob, Roger, Jan et Thijs, nous sommes très impressionnés par ce que l’équipe de TargED a réalisé jusqu’à présent et sommes très heureux d’investir dans cette équipe. Microlyse est une innovation thérapeutique qui a un très fort potentiel pour réduire de manière significative le poids des maladies liées aux événements thrombotiques. Nous sommes enthousiasmés de joindre nos forces à TargED pour accélérer le développement de Microlyse en clinique, à la fois dans le purpura thrombotique thrombocytopénique acquis (aTTP) et dans l’accident vasculaire cérébral ischémique aigu (AIS)".

"Nous sommes heureux que nos efforts pionniers sur la conception d’une enzyme qui cible les caillots sanguins aient conduit à des données précliniques convaincantes récemment publiées dans la revue Blood", a déclaré le professeur associé de l’UMC Utrecht Coen Maas et cofondateur scientifique de TargED. "Il est passionnant de voir que ce travail a été en mesure d’attirer un syndicat d’investisseurs aussi puissant, qui va maintenant nous permettre de développer Microlyse vers une percée thérapeutique, potentiellement dans une gamme d’indications avec un besoin médical non satisfait élevé".

Next Finance 23 février
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique