IMG
Alain Baron, nouvel Associé commanditaire du Groupe Mirabaud

Les Associés gérants du Groupe Mirabaud ont décidé de nommer Associé commanditaire Alain Baron, actuel responsable du marché Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) pour le Wealth Management.

Yves Mirabaud, Associé gérant Senior, se réjouit de cette nomination qui interviendra au 1er janvier 2020: «Alain Baron contribue de façon très active au développement de notre clientèle sur la marché MENA, grâce à son excellente connaissance de la région, son réseau de relations et au soutien de l’équipe qu’il coordonne. Son approche de la gestion privée, centrée sur un accompagnement personnalisé, avec des solutions sur mesure à haute valeur ajoutée, correspond au savoir-faire véhiculé par Mirabaud depuis 200 ans.»

Déjà présent aux Emirats arabes unis depuis 2007 grâce à une filiale à Dubaï, Mirabaud vient d’obtenir une licence pour étendre ses activités de Wealth Management à Abou Dabi.

Alain Baron rejoint ainsi Etienne d’Arenberg et Thiago Frazao, Associés commanditaires, responsables respectivement du marché UK et du marché Amérique latine pour le Wealth Management. Investisseurs dans l’entreprise, les Associés commanditaires occupent des fonctions de direction et participent au développement du Groupe. Pour rappel, au 1er janvier 2020, le collège des Associés gérants sera composé d’Yves Mirabaud (Senior), Lionel Aeschlimann, Camille Vial, Nicolas Mirabaud et Michael Palma. A la fois propriétaires et dirigeants, les Associés gérants s’impliquent personnellement dans la stratégie du Groupe et veillent à ce que les actifs des clients soient gérés avec le même souci de pérennité que leur entreprise.

******

Alain Baron, âgé de 39 ans, est responsable du marché Moyen-Orient, Afrique du Nord (MENA) pour le Wealth Management. Il a rejoint Mirabaud en 2012. Il bénéficie d’une longue expérience dans le domaine de la gestion privée, notamment auprès de la National Bank of Kuwait. Titulaire d’un MBA délivré par l’Ecole supérieure des Affaires/Business School de Beyrouth (Liban) et d’un DESM de l’ESCP-EAP de Paris. Il parle couramment l’arabe, le français et l’anglais.

Next Finance 14 novembre
Partager


Commentaire

Dans la même rubrique