IMG
À savoir avant de contracter un prêt immobilier pour entreprise

L’immobilier professionnel fait référence aux biens immobiliers appartenant à l’entreprise. Ce peut être des bâtiments, des bureaux, des fonds de commerce, des entrepôts ou des cabinets médicaux. Détenir de tels biens constitue un large avantage pour votre société. Pour rassembler le budget nécessaire à l’acquisition ou à la construction, la meilleure solution est de contracter un prêt immobilier.

À qui s’adressent les prêts immobiliers professionnels?

Il est facile d’accéder à un crédit immobilier d’entreprise dans la mesure où il suffit de jouir d’un statut professionnel. En clair, vous pouvez prétendre à ce genre de produit financier si vous êtes autoentrepreneur, agriculteur, artisan, professionnel libéral ou propriétaire d’une TPE, d’une PME, d’une PME, d’une SARL, etc. Toutefois, un statut professionnel ne garantit pas toujours l’acceptation du prêt immobilier par les banques. Chaque organisme prêteur fixe ses propres conditions et vérifie en profondeur la solvabilité de la société.

Pour évaluer le financement du projet, il est possible de simuler son prêt immobilier avec Cafpi. En tout état de cause, les prêteurs demandent toujours certains justificatifs, dont le bilan, le compte d’exploitation et le business plan contenant le bilan prévisionnel. Certains d’entre eux peuvent également exiger des indications sur le projet immobilier professionnel ainsi que le budget nécessaire. Il se peut qu’ils demandent un apport de 20% minimum. Vous pouvez vous faire aider par un courtier spécialisé dans l’immobilier d’entreprise pour trouver la meilleure offre. Il négociera pour vous le meilleur taux d’intérêt.

Les modes de financement possibles pour l’immobilier d’entreprise

Les quatre options s’offrent aux professionnels en termes de crédit immobilier:

Les fonds propres
Financer l’achat immobilier ou la construction d’une nouvelle structure professionnelle par les fonds propres revient à utiliser les ressources financières propres de la société. Il s’agit de la solution de financement la plus fréquente. Elle est complétée par un emprunt immobilier d’entreprise la plupart du temps. Beaucoup de sociétés optent pour le financement par fonds propres avec un apport en nature.

Le crédit immobilier classique
Une entreprise qui décide de financer son projet immobilier par un crédit traditionnel entreprend souvent un investissement conséquent avec une rentabilité financière relativement faible. En général, l’objectif est plutôt de faire des économies, de promouvoir une image et de constituer une garantie pour des créanciers. Par conséquent, les établissements prêteurs ont tendance à être plus réticents et plus exigeants. Une hypothèque peut quand même faciliter le financement.

Le crédit-bail immobilier
Cette solution implique de louer une construction en payant des redevances au propriétaire bailleur. Ce dernier est souvent une entreprise de leasing qui propose l’option d’achat à la fin du contrat de bail. Il s’agit certainement du mode de financement le plus intéressant puisqu’il permet de profiter des avantages de la possession d’un bien sans les obligations de la propriété.

Le prêt in-fine pour les entreprises
Ce type de crédit immobilier professionnel consiste à payer les intérêts et l’assurance à chaque échéance. En revanche, le capital reste entièrement dû à la fin du contrat. Cette alternative apporte surtout des avantages fiscaux aux entreprises.

Next Finance 16 juin
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique