Rédiger un nouveau commentaire

Selon Bank of America Merrill Lynch, avec autant de liquidités en provenance de la banque centrale, beaucoup de choses semblent paradoxale: de faibles rendements, de faibles émissions et un faible endettement des entreprises. Les entreprises européennes se dirigent vers leur plus forte baisse en matière d’endettement au cours de l’ère post-crise financière.

18 août 2015, par Bank of America Merrill Lynch

Service réservé aux visiteurs enregistrés.

Pour participer, vous devez vous enregistrer au préalable Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire

Connexion | S'inscrire (gratuit)