Rédiger un nouveau commentaire

Nous pouvons désormais parler de «nationalisation officielle des marchés financiers». Celle-ci était rampante depuis plusieurs années. En réalité, le terme de nationalisation qui peut paraître outrancier ne l’est pas tant que cela; il signifie que le fonctionnement des marchés financiers ne conduit pas à la formation de prix librement fixés par le jeu de l’offre et de la demande.

8 juin, par Mory Doré

Service réservé aux visiteurs enregistrés.

Pour participer, vous devez vous enregistrer au préalable Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire

Connexion | S'inscrire (gratuit)