Rédiger un nouveau commentaire

La dette des pays émergents offre aux investisseurs un vivier croissant d’opportunités qui pourraient être mieux évaluées en intégrant les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance. L’analyse d’Anton Kerkenezov, Gérant de portefeuille, Crédit marchés émergents, et Carmen Altenkirch, EM Sovereign Analyst chez Aviva Investors.

20 juin, par Anton Kerkenezov , Carmen Altenkirch

Service réservé aux visiteurs enregistrés.

Pour participer, vous devez vous enregistrer au préalable Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire

Connexion | S'inscrire (gratuit)