Rédiger un nouveau commentaire

Selon Olivier de Berranger de LFDE, le jour où l’inflation se réveillera, l’investisseur en actions sera à long terme mieux protégé que l’investisseur en obligations souveraines, qui se demandera par quel aveuglement il a pu accepter durablement des rendements infinitésimaux.

14 mai, par Olivier de Berranger

Service réservé aux visiteurs enregistrés.

Pour participer, vous devez vous enregistrer au préalable Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire

Connexion | S'inscrire (gratuit)