Rédiger un nouveau commentaire

Entre 2010 et 2012, je croyais avec force et conviction à l’implosion de la zone Euro. C’était l’époque des plans de sauvetage grecs de mai 2010, juillet 2011-octobre 2011 par le FESF (Fonds européen de stabilité financière), ce qui revenait à solliciter la dette publique des états à concurrence de leur poids dans ce fonds (Allemagne pour 25% des montants empruntés, France pour 20%), donc à faire payer les contribuables.

7 juin 2018, par Mory Doré

Service réservé aux visiteurs enregistrés.

Pour participer, vous devez vous enregistrer au préalable Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire

Connexion | S'inscrire (gratuit)