Rédiger un nouveau commentaire

Après les bonnes performances de 2017, liées notamment à l’amélioration des fondamentaux des émetteurs, à la rareté des événements de crédit et à des facteurs techniques globalement positifs, le segment du High Yield européen amorce 2018 sur une tonalité plus incertaine, dans un contexte de retour de la volatilité avec la perspective probable de hausse des taux.

12 février, par Next Finance

Service réservé aux visiteurs enregistrés.

Pour participer, vous devez vous enregistrer au préalable Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire

Connexion | S'inscrire (gratuit)