Rédiger un nouveau commentaire

Si la prudence est de mise concernant l’environnement de long terme, l’optimisme prévaut sur les perspectives de court terme. «Et tant que la conjoncture va», les investisseurs devraient privilégier le «verre à moitié plein au verre à moitié vide». Évidemment, les actifs financiers seraient vulnérables à un ralentissement conjoncturel.

22 décembre 2017, par Christophe Morel

Service réservé aux visiteurs enregistrés.

Pour participer, vous devez vous enregistrer au préalable Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire

Connexion | S'inscrire (gratuit)