IMG
iShares tire son épingle du jeu malgré une année volatile en se préparant pour le futur

Au cours d’une année marquée par le retour de la volatilité, de plus en plus d’investisseurs se sont, comme jamais, tournés vers les ETF pour diversifier leur risque et avoir accès à une meilleure liquidité. iShares a conservé sa position de fournisseur de trackers de premier plan, en collectant 167 milliards de dollars[1] à l’échelle mondiale.

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Parallèlement, un nombre record de ses ETF ont enregistré des volumes de transaction record en 2018, dépassant les 7 300 milliards de dollars pour les États-Unis et l’Europe contre un peu plus de 5 000 milliards de dollars en 2017, soit une augmentation de 42%.

«L’année dernière, a montré la polyvalence des ETF iShares. Les investisseurs du monde entier ont eu recours à ces produits pour capter de l’alpha, gérer les risques, investir de manière durable et mobiliser des liquidités dans des conditions financières plus difficiles», a déclaré Mark Wiedman, Global Head of iShares and Index Investments. «Les ETF sont désormais des éléments naturels du portefeuille pour tout investisseur.»

Les flux importants enregistrés par les ETF iShares au cours d’une année 2018 marquée par la baisse généralisée des Bourses et des obligations témoignent de la résistance et de l’utilisation croissante des ETF à l’échelle mondiale, à la fois comme véhicules de placement mais aussi comme outils de marché.

Les ETF iShares ont notamment été utilisés comme proxy de leurs titres sous-jacents, une tendance particulièrement marquée en période de tensions boursières, au cours desquelles les ETF iShares ont ajouté de la liquidité dans le marché.

Europe: des volumes de négociation record

Des volumes de transactions record de près de 2 000 milliards de dollars en 2018 ont clairement démontré que les investisseurs considèrent de plus en plus les ETF européens comme un moyen efficace et liquide d’investir. iShares a maintenu sa position de leader du secteur en Europe, en capturant 45% des flux du secteur et en réalisant un développement notable au cours de l’année.

Les investisseurs européens ont investi plus d’un milliard de dollars dans les ETF durables proposés par iShares en 2018, tandis que la gamme thématique iShares atteignait un encours de 4 milliards d’actifs.

«Les ETF et les fonds indiciels représentent environ 10% des portefeuilles en moyenne en Europe et nous prévoyons que ce nombre augmentera de 50% au cours des prochaines années. Dans toute la région, la technologie et la réglementation entraînent des changements structurels sous forme de sensibilité aux coûts dans le secteur de la gestion de fortune et de transparence des échanges pour les investisseurs institutionnels. Ces facteurs renforcent l’attention des investisseurs sur les véritables facteurs de rendement et les produits les mieux adaptés pour atteindre les objectifs du client», a déclaré Stephen Cohen, Head of iShares EMEA à BlackRock. «Parallèlement, les investisseurs élargissent leur mode d’investissement et alimentent des tendances telles que l’investissement durable et thématique. Ces facteurs ont une incidence directe sur les caractéristiques et les choix offerts par les ETF et les fonds indiciels.»

A travers le monde, les actifs sous gestion continuent de se diriger vers les ETF

iShares a été le principal collecteur d’actifs en 2018 sur les principaux marchés financiers et les différentes stratégies d’investissement, avec des entrées nettes mondiales de 167 milliards de dollars, soit 32% des flux nets du secteur (515 milliards de dollars).

  • iShares a établi de nouveaux records mensuels de collecte avec des flux de plus de 29 milliards de dollars en novembre et de 44 milliards de dollars en décembre.
  • Les nouveaux investissements nets dans les stratégies core d’iShares ont été robustes dans toutes les régions, avec 109 milliards de dollars à l’échelle mondiale.
  • Les stratégies de facteurs iShares sont également restées solides, avec 22 milliards de dollars en 2018; l’essentiel de ces flux se dirigeant vers des ETF à facteur unique tels que la qualité, le momentum et la volatilité minimale.
  • Les flux vers les ETF durables iShares ont atteint 3 milliards de dollars au niveau mondial, alors que les investisseurs recherchent de plus en plus à associer leurs objectifs financiers aux facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). Les ETF iShares durables ont dominé le secteur avec un taux de croissance organique de 52% en 2018 et un encours de plus de 8 milliards de dollars. BlackRock estime que les ETF durables sont à un point d’inflexion et que l’actif sous gestion de ce secteur devrait atteindre plus de 400 milliards de dollars d’ici 2028, contre 25 milliards de dollars aujourd’hui.

ETF obligataires: vers un encours de 1 000 milliards de dollars?

Les titres à revenu fixe continuent de représenter l’un des segments les plus dynamiques du marché des ETF. iShares est le leader mondial des ETF obligataires, à la fois en flux (50 milliards de dollars pour 2018) et en actifs sous gestion (428 milliards de dollars). Les produits sur les obligations à duration courte et de qualité supérieure ont été privilégiés en 2018, les investisseurs du monde entier cherchant à compenser le risque lié aux actions, tout en générant des revenus et en se protégeant contre la hausse des taux d’intérêt.

Les flux vers les ETF obligataires ont atteint 131 milliards de dollars dans le monde, pour un total de 878 milliards de dollars d’actifs sous gestion. Sur la base du taux de croissance de l’actif moyen de 20% annualisé au niveau mondial au cours de ces cinq dernières années, iShares estime que les ETF obligataires mondiaux pourraient dépasser les 1 000 milliards de dollars d’ici 2020.

Perspective pour 2019 et au-delà

À l’avenir, la dynamique des ETF continuera à se renforcer, avec une croissance exceptionnelle non seulement en termes de taille globale mais également de portée. Des utilisations plus nombreuses et de meilleure qualité des ETF seront alimentées par la demande des investisseurs eux-mêmes, qui recherchent en permanence des moyens innovants d’accéder à de nouvelles expositions, d’obtenir des résultats pour leur portefeuille et de progresser dans la réalisation de leurs objectifs de placement.

Selon les experts d’iShares, la technologie a également amélioré leur capacité à réaliser des indices de marchés et des stratégies inimaginables il y a à peine dix ans.

L’année dernière, iShares avait prévu que les actifs mondiaux des ETF pourraient atteindre 12 000 milliards de dollars d’ici 2023. L’industrie est toujours sur le point d’atteindre cet objectif, grâce aux forces qui sont restées fermement en place. Ceux-ci incluent: la sensibilité des investisseurs aux coûts; les transformations du modèle de conseil financier; l’évolution des plateformes obligataires; et un effacement de la distinction traditionnelle - et moins pertinente - entre la gestion active et passive.

«Lorsque les flux et les actifs augmentent en période de volatilité et de ralentissement des marchés, cela envoie un message puissant: les investisseurs préfèrent les ETF iShares en tant que véhicules liquides, peu coûteux et transparents», a déclaré Carolyn Weinberg, Managing Director and Global Head of Product chez iShares. «Nous avons en particulier observé des flux importants vers les ETF de facteurs et les produits obligataires générés de la part d’investisseurs construisant des portefeuilles plus résilients.»

Next Finance 14 janvier

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Notes

[1] Au 31 décembre 2018

Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique