IMG
Taux de rendement 2018 des principaux contrats d'assurance vie en euros de La Mondiale

L’environnement financier de 2018, entre taux bas et marché actions en baisse, a été défavorable pour la rentabilité des actifs. À titre d’illustration, le taux de rendement des obligations d’État français à 10 ans clôture en dessous de 0,7% et ce, pour la 3e année consécutive et le CAC 40 a marqué une baisse de presque 11% sur l’année.

L’environnement financier de 2018, entre taux bas et marché actions en baisse, a été défavorable pour la rentabilité des actifs. À titre d’illustration, le taux de rendement des obligations d’État français à 10 ans clôture en dessous de 0,7% et ce, pour la 3e année consécutive et le CAC 40 a marqué une baisse de presque 11% sur l’année.

Dans ce contexte, la rémunération moyenne de l’ensemble des contrats de La Mondiale a été portée à 2,02% au titre de 2018.

Les taux de rendement des principaux contrats d’assurance vie en euros distribués par le réseau des conseillers de La Mondiale sont ainsi compris entre:

  • 1,80% et 2,30% pour les contrats de retraite supplémentaire;
  • 1,60% et 1,90% pour le contrat Terre de Vie adossé à l’actif général;
  • 1,46% et 1,70% pour les contrats d’épargne de la gamme Vivépargne.

La Mondiale a continué d’accorder un bonus aux assurés qui ont pris une proportion significative d’unités de compte en épargne (bonus compris entre +0,24% et +0,30%) ainsi qu’à ceux qui ont opté pour la gestion par horizon en retraite supplémentaire (+0,45%).

Pour André Renaudin, Directeur général d’AG2R LA MONDIALE MATMUT: «Dans un contexte où les taux d’intérêts demeurent durablement bas, La Mondiale a continué à servir un rendement moyen significativement plus élevé (2,02% en 2018) que la moyenne de marché. En disposant d’un stock de provision pour participation aux excédents qui représente environ 4,2% des encours des supports euros des contrats, nous protégeons durablement les rendements des contrats des assurés du Groupe. Enfin, face à l’instabilité des marchés financiers, nous avons conservé les bonus permettant d’accompagner les assurés qui souhaitent diversifier leurs placements en investissant sur des marchés plus volatils et risqués, qui offrent en contrepartie de meilleures perspectives de rendement sur le long terme.»

Next Finance 5 février
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique