IMG
Sweetwood Ventures lance son premier fonds de fonds israélien de capital-risque de 70 millions USD

Sweetwood Ventures, la branche capital-risque de Sweetwood Capital, a annoncé la clôture finale de son premier fonds de fonds israélien de capital-risque de 70 millions de dollars.

Le fonds offre aux investisseurs européens un accès aux startups technologiques israéliennes les plus prometteuses, grâce à une combinaison d’investissements primaires et secondaires dans des fonds israéliens de capital-risque de premier plan ainsi que des co-investissements directs dans des startups prometteuses. Le fonds, basé en Israël et domicilié au Luxembourg, est soutenu par plusieurs investisseurs institutionnels et privés, dont une banque privée belge de renom, ainsi que des family office européens, notamment belges et luxembourgeois..

«Beaucoup de nos investisseurs européens reconnaissent le potentiel qu’a Israël à développer des entreprises technologiques révolutionnaires et nous sommes fiers d’être reconnus comme l’un des principaux points d’accès à l’écosystème du capital-risque israélien», a déclaré Manuel Sussholz, Associé Gérant de Sweetwood Ventures.

Amit Kurz, associé de Sweetwood Ventures, a ajouté: «depuis 18 mois, nous investissons à travers notre premier fonds et nous nous sommes engagés auprès de cinq nouveaux fonds de capital-risque ainsi qu’auprès d’une position secondaire et avons réalisé un co-investissement direct. Nous sommes impatients de la croissance de notre portefeuille dans les années à venir.»

Selon IVC, la principale société de recherche technologique d’Israël, les startups israéliennes ont levé, en 2019, un montant remarquable de 8,2 milliards de dollars, tandis que les fusions ou acquisitions et les IPO des start-ups israéliennes représentaient 21,7 milliards de dollars. Au cours du premier trimestre de 2020, les startups israéliennes ont levé un montant record de 2,7 milliards de dollars, malgré le ralentissement survenu en mars.

«Notre fonds engage des capitaux auprès des meilleurs gestionnaires de capital-risque israéliens sur une période de 3 ans. Les fonds sous-jacents eux-mêmes investissent généralement sur une période initiale de 3 ans. Cette approche d’investissement multicycle nous permettra de bénéficier de la probable vague de baisse des valorisations due à la crise du COVID-19 et aux opportunités attractives qui se présenteront sur les marchés secondaires», a déclaré Samuel Cohen Solal, Associé Gérant de Sweetwood Ventures.

Next Finance 29 avril
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique