IMG
State Street Global Advisors annonce la publication du SPDR Bond Compass

State Street Global Advisors[1] (SSGA), la division de gestion d’actifs de State Street Corporation, a annoncé la sortie du Bond Compass, une nouvelle publication financière de State Street Global Advisors.

Publié chaque trimestre, le Bond Compass s’appuie sur la recherche menée en interne par State Street Global Markets, la division de State Street dédiée à la recherche et à l’exécution. Le Bond Compass fournit des éclairages inédits sur les positionnements des investisseurs à partir des indicateurs de flux et positions des marchés obligataires mondiaux fournis par State Street Global Markets. Cette première édition offre une vue synthétique des indicateurs relatifs aux flux et aux positions obligataires mondiaux au troisième trimestre 2018, calculés à partir d’un échantillon représentant 10 000 milliards de dollars d’actifs, qui couvre un peu plus de 10% des encours d’actifs obligataires à l’échelle mondiale.

L’analyse explore les positions courantes des investisseurs sur différents instruments obligataires ainsi que les comportements d’achat et de vente overlay du dernier trimestre.

Ces données spécifiques permettent d’appréhender le sentiment des investisseurs de manière approfondie et de saisir la réalité de leurs positions en faisant abstraction des bruits de marché. Le contraste entre les avoirs détenus et les tendances d’achat récentes nous permet d’interpréter ce qu’envisagent les investisseurs en termes d’exposition future.

«Malgré la volatilité récente, les investisseurs demeurent modérément optimistes concernant la croissance à moyen terme: c’est le sentiment général que nous tirons de ces données» a commenté Michael Metcalfe, Responsable monde de la stratégie macroéconomique chez State Street Global Markets. «Les flux obligataires indiquent actuellement que les investisseurs considèrent généralement l’inflation comme sans gravité, et qu’ils ne se soucient pas outre mesure des perspectives de celle-ci, une tendance confirmée par nos données en ligne jusqu’au début du mois d’octobre. Nous assistons effectivement à une réévaluation du risque et à une révision des positions tout au long de la courbe, mais pas à un mouvement global d’achat à des fins de protection. Si l’on ajoute à cela quelques modestes achats d’obligations d’entreprises, les flux semblent indiquer que les investisseurs à long terme ne sont pas encore en proie à la panique».

«Les investisseurs institutionnels ont ajusté leurs expositions au risque, en réduisant certaines positions souspondérées dans la partie plate de la courbe des taux aux États-Unis, à la recherche d’une pente un peu plus élevée» a ajouté Antoine Lesné, Responsable EMEA stratégie et recherche de SPDR ETF. «Ce qui est intéressant cependant, c’est que nous n’assistons pas à de lourds achats liés à la recherche de protection contre l’inflation malgré le débat animé du marché concernant la menace que fait peser la croissance des salaires sur le rythme des hausses de taux aux États-Unis. Si les transactions indiquant une prise de risque moins importante n’ont pas été si nombreuses, reste à savoir si l’appétit sélectif des investisseurs pour le risque se maintient jusqu’à la fin du dernier trimestre quand les allocations deviennent typiquement plus dynamiques et la volatilité du marché plus enracinée».

Next Finance 31 octobre
Notes

[1] State Street Global Advisors gère 336 milliards de dollars en stratégies obligataires, dans plus de 30 devises, 40 pays et 90 stratégies obligataires

Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique