IMG
Small caps américaines : un potentiel rebond à venir ?

Bill Hench, gérant chez Royce & Associates, une filiale de Legg Mason, se concentre sur le marché des petites capitalisations américaines en pleine transition

Nous n’observons toujours aucun signe de récession et les résultats d’entreprise du dernier trimestre nous ont confortés dans nos prévisions plutôt positives pour 2019. Il existe indubitablement des facteurs inquiétants comme les tarifs douaniers, une croissance mondiale faible, une liquidité moindre et le risque de récession toujours présent. Cependant, nous disposons de suffisamment d’informations positives en provenance des entreprises et des différents secteurs de l’économie américaine pour penser qu’un ralentissement de la croissance semble plus probable qu’une récession pour l’année 2019. Nous avons bon espoir de voir des performances positives à l’avenir, notamment car les années de baisse pour les petites capitalisations américaines ont souvent été suivies d’un rebond sur les marchés l’année suivante.

Au cours des derniers mois, deux tendances ont pu être observées: de nombreuses petites entreprises ont publié des bénéfices conformes, ou supérieurs, aux attentes; tandis que d’autres ont continué d’éprouver des difficultés en raison de la mise en œuvre de plans de redressement. Au sein de plusieurs secteurs, les valorisations restent extrêmement intéressantes pour les investisseurs à long terme.

L’immobilier résidentiel américain en est un bon exemple avec un taux de chômage au plus bas depuis 50 ans, des taux d’intérêt faibles et un nombre de logements limité. Toutefois, les cours actuels des valeurs du secteur ne semblent pas refléter ces avantages fondamentaux.

En outre, la pause dans le cycle économique pour les biens d’équipement en semi-conducteurs semble être sur le point de prendre fin. En effet, l’absence d’une chute brutale des ventes de produits électroniques, d’automobiles et d’appareils mobiles pourrait bel et bien permettre un rebond rapide et relativement solide de ce secteur d’ici fin 2019.

Ainsi, alors que les petites capitalisations se sont considérablement appréciées depuis le début de l’année (tout comme le reste du marché américain), nous identifions de nombreuses valorisations intéressantes au sein des petites entreprises américaines.

29 avril
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique