IMG
S'engager sur la route des marchés émergents

Avec l’augmentation de la volatilité et de la dispersion au sein des actions émergentes, les investisseurs à long terme pourraient protéger leurs portefeuilles en intégrant activement les facteurs ESG dans leurs décisions.

Malgré les inquiétudes sur la vigueur du dollar américain, l’incertitude politique et les craintes d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, qui ont secoué les marchés émergents en 2018, cette classe d’actifs devrait gagner en importance pour les investisseurs à long terme.

En comparant les régions sur la base de la parité de pouvoir d’achat, le produit intérieur brut des économies émergentes représente 59% du total mondial, soit une augmentation de 23 points au cours des 30 dernières années, selon le Fonds Monétaire International.[1]

L’influence croissante des marchés émergents se traduit également par une performance relative de l’investissement à long terme, comme le montre le graphique ci-dessous. La performance annualisée des actions émergentes depuis 2001 était d’environ 9,26% pour l’indice MSCI EM, contre 5,33% pour le MSCI World et 5,43% pour le MSCI ACWI.

Performance cumulée de l’indice (USD)

Il est intéressant de noter que les rendements des entreprises considérées comme leaders sur la base des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), sont encore plus élevés. La performance annualisée sur 10 ans, au 30 septembre 2018 était de 9,07% pour l’indice MSCI EM ESG Leaders, contre 5,4% pour l’indice MSCI EM au cours de la même période. (Voir le graphique ci-dessous.)

Performance cumulée de l’indice (USD)

L’intégration ESG, qui n’est traditionnellement pas une priorité pour les actions des marchés émergents, est un domaine dans lequel la gestion active peut faire une grande différence en tirant parti des opportunités potentielles du couple rendement/risque. Les raisons sont les suivantes:

  • L’examen plus minutieux qui fait suite aux scandales majeurs, comme ceux impliquant Petrobras au Brésil et le groupe Samsung en Corée du Sud, ouvre la voie à de nouvelles réformes susceptibles de renforcer les arguments en faveur d’améliorations ESG dans les marchés émergents.
  • Les entreprises des marchés émergents font davantage pour attirer les investisseurs internationaux, en répondant à des normes ESG plus strictes et aux bonnes pratiques internationales.
  • Les informations ESG sont loin d’être communiquées sur les marchés émergents, mais elles s’améliorent et offrent des opportunités aux investisseurs.

Au cours des prochains mois, nous étudierons également de près les évolutions ESG dans certains pays: Malaisie, Chine, Brésil, Corée du Sud et Inde.

Notes

[1] GDP based on PPP, World Economic Outlook publié par le Fonds Monétaire International, Octobre 2018.

Lire aussi
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique