IMG
Revolut lève 250 millions de dollars, pour une valorisation d'1,7 milliard USD

Revolut, l’alternative bancaire digitale, annonce avoir levé 250 millions de dollars dans un tour de table qui voit la valorisation de l’entreprise multipliée par 5 en moins d’un an, à 1,7 milliard de dollars. Elle devient par la même occasion l’une des entreprises technologiques à atteindre le statut de licorne le plus rapidement en Europe.

  • Revolut lève 250 millions de dollars et multiplie sa valorisation par 5 en un an, à 1,7 milliard USD
  • Revolut devient l’une des entreprises tech à atteindre le statut de licorne le plus rapidement en Europe
  • La fintech vise 100 millions de clients d’ici 5 ans grâce à son expansion mondiale

Revolut, l’alternative bancaire digitale, annonce avoir levé 250 millions de dollars dans un tour de table qui voit la valorisation de l’entreprise multipliée par 5 en moins d’un an, à 1,7 milliard de dollars. Elle devient par la même occasion l’une des entreprises technologiques à atteindre le statut de licorne le plus rapidement en Europe.

Ce tour de table en Series C a été mené par DST Global et comprends de nouveaux ainsi que d’anciens investisseurs, parmi lesquels de grands noms de la Silicon Valley tels qu’Index Ventures et Ribbit Capital. Cette levée de fonds amène le montant total levé par Revolut à 340 millions USD depuis le lancement de l’entreprise il y a 3 ans.

Ce nouveau tour de table et la forte augmentation de la valorisation viennent après les formidables chiffres de croissance observés récemment. Revolut traite désormais 1,8 milliard USD en volume de transactions mensuel, et continue d’enregistrer entre 6 000 et 8 000 nouveaux clients par jour. Ils sont désormais quasiment 2 millions, et l’entreprise vise le chiffre ambitieux de 100 millions d’utilisateurs d’ici 5 ans.

Comptant plus de 250 000 utilisateurs faisant des transactions quotidiennement, Revolut lance de nouveaux produits à un rythme soutenu, poursuivant sa mission de convaincre les consommateurs de se détourner de leurs banques traditionnelles. Au cours des derniers mois, Revolut à lancé des produits comme l’achat/vente de crypto-monnaies, ou encore la possibilité pour les utilisateurs d’arrondir chacun de leurs paiements afin d’économiser leur petite monnaie.

Les fonds levés seront utilisés notamment pour l’expansion mondiale des opérations de Revolut, en commençant par les Etats-Unis, le Canada, Singapour, Hong-Kong et l’Australie courant 2018. Revolut s’attend également à voir son nombre d’employés passer de 350 à 800 d’ici la fin de l’année, avec un focus pour attirer les meilleurs talents mondiaux, notamment des développeurs, ingénieurs et designers.

Benjamin Belais, Directeur général France & Suisse de Revolut, déclare: “Notre focus depuis le lancement a été de faire l’exact opposé de ce que font les banques traditionnelles. Nous construisons une technologie de pointe qui permet aux gens de reprendre le contrôle de leurs finances, et nous n’avons pas peur de remettre en question les vieilles croyances pour pouvoir innover.”

“Les outils de catégorisation et de budgétisation, tout comme l’instantanéité de nos produits visent à favoriser l’adoption de Revolut au quotidien et à vous faciliter la vie. Nos services sont utiles au plus grand nombre, et en ce qui concerne le marché français la prochaine étape sera le million d’utilisateurs.”

“Obtenir le soutien de DST Global est une superbe marque de confiance qui valide notre stratégie, alors que nous nous apprêtons à étendre nos opérations dans le monde entier. Historiquement, le monde de la banque a réussi à éviter la disruption technologique mais cela va changer, et à grande échelle.”

Tom Stafford, Managing Partner de DST Global explique “Revolut développe et délivre des technologies qui réduisent la complexité et le coût des services financiers pour les consommateurs et les entreprises. Nous sommes ravis de soutenir Nikolay Storonsky et les équipes de Revolut alors que l’entreprise continue d’innover, de lancer de nouveaux produits et de s’étendre géographiquement.”

Next Finance 2 mai
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique