IMG
Retraite en question : quels sont les meilleurs placements pour ses vieux jours ?

Face aux incertitudes qui pèsent sur l’avenir du système des retraites, 55% des Français font le choix d’épargner pour préparer leurs vieux jours. Les actifs d’un certain âge sont de plus en plus concernés par la question et chacun cherche à mieux se documenter sur la pertinence des différents choix d’épargne retraite.

PERP, contrat retraite Madelin, PERCO ou assurance vie? Tour d’horizon sur les avantages et inconvénients des différents plans de retraite et les implications de la loi de finance pour l’année 2018.

Seniors: comment épargner pour sa retraite?

Les retraités bénéficient de plusieurs options pour se constituer un plan de retraite efficace. Les principales solutions sont:

  • Le Plan d’Epargne Retraite Populaire, ou PERP, accessible à tous,
  • Le Plan d’Epargne pour la Retraite Collectif, ou PERCO, réservé aux travailleurs salariés,
  • Le contrat retraite Madelin, réservé aux travailleurs non-salariés,
  • Les placements d’épargne individuelle,
  • Les contrats d’assurance vie.

Les actifs et retraités souhaitant s’assurer la meilleure sécurité possible lorsqu’ils atteindront un certain âge peuvent faire le choix de cumuler plusieurs options.

Comment fonctionne le plan épargne retraite et comment le choisir?

Le PERP et le contrat Madelin bénéficient quasiment des mêmes conditions de souplesse et de fiscalité:

  • Les versements sur un PERP sont libres, tandis que les cotisations du contrat Madelin doivent atteindre un seuil annuel fixé à l’avance,
  • L’épargne est bloquée jusqu’à la retraite. La loi prévoit cependant une possibilité de déblocage en cas de situation exceptionnelle,
  • Elle est convertie obligatoirement sous forme de rente viagière (et non de capital). Le PERP prévoit cependant une possibilité de sortie de 20% en capital si la durée du contrat est supérieure à 8 ans. Pour un achat de 1ère résidence, il est possible de retirer 100% du capital. Le contrat Madelin offre aussi cette possibilité de sortie depuis la mise en vigueur de la loi de finances 2018,
  • Elle était défiscalisée pour tous les versements antérieurs au 27 septembre 2017.

Les conditions d’un PERCO sont fixées par chaque entreprise. Chaque contrat a donc ses propres spécificités. Si certains contrats de PERCO peuvent s’avérer très intéressants, ils ne laissent aucun contrôle aux épargnants sur le choix des conditions et des supports financiers sur lesquels son épargne est placée.

Le PERCO peut cependant être cumulé avec un, voire plusieurs PERP. Dans ces cas-là, le plafond de défiscalisation s’applique à l’ensemble des versements effectués sur les différents plans de retraite.

D’une manière générale, le PERP est donc l’option la plus intéressante des trois plans épargne retraite ci-dessus. Le contrat Madelin peut néanmoins s’avérer plus intéressant pour les travailleurs les plus imposés, puisque le plafond de défiscalisation est plus élevé.

Qui propose des plans épargne retraite?

Pour choisir entre un PERP, un contrat Madelin, un contrat d’assurance vie, ou d’autres placements financiers, le mieux reste d’évaluer avec ces options en procédant à différentes simulations avec un spécialiste de l’épargne retraite, comme EOVI MCD par exemple.

Les banques, assurances, et entreprises (PERCO) proposent toutes différents plans d’épargne retraite à étudier au cas par cas selon votre situation professionnelle et votre foyer fiscal.

Comment récupérer son épargne retraite?

Dans le cas d’une assurance vie, le retrait se fait sans condition auprès de l’organisme assureur. Dans le cas d’un PERP, un contrat Madelin ou un PERCO, il est possible de retirer l’argent de son compte épargne retraite de façon anticipée dans 5 situations énumérées par la loi:

  • La cessation des droits au chômage du bénéficiaire,
  • Une cessation d’activité par liquidation judiciaire (pour les travailleurs non salariés),
  • Une invalidité du bénéficiaire, de ses enfants ou de son conjoint,
  • Le décès du bénéficiaire ou de son conjoint,
  • Le surendettement,
  • L’acquisition ou la remise en état d’une résidence principale.

Assurance vie ou Epargne retraite (PERP, Contrat Madelin, PERCO)?

Une des questions principales des seniors concerne le choix entre la souscription d’un contrat d’assurance vie ou d’un plan d’épargne retraite.

La pertinence de ce choix est fonction de la nature des besoins de chacun. Contrairement aux contrats d’épargne retraite individuels, les contrats d’assurance vie permettent:

  • De récupérer la totalité des fonds à tout moment (l’idéal étant d’attendre 8 ans pour bénéficier d’un abattement fiscal de 4 600 euros),
  • De procéder à un retrait partiel des fonds sous forme d’avance. Dans ce cas-là, la somme retirée reste incluse dans le contrat et continue à produire des intérêts,
  • La conversion de l’assurance vie en capital. Le versement sous forme de rente est optionnel. Cependant, seule la conversion sous forme de rente permet une défiscalisation partielle des revenus.
  • Les rentes bénéficient en effet d’un abattement de l’impôt sur le revenu augmentant avec l’âge de l’assuré:
    • 30% pour les moins de 50 ans,
    • 50% de 50 à 59 ans,
    • 60% de 60 à 69 ans,
    • 70% pour les personnes âgées de plus de 70 ans.
  • De transférer son capital à ses successeurs en cas de décès. Le plus souvent, cette transmission n’exige pas de frais de succession.

D’une manière générale, il est donc plus intéressant de souscrire une assurance vie, qui offre davantage de libertés. L’épargne retraite reste néanmoins intéressante pour les personnes les plus imposées.

Epargne retraite et avantage fiscal 2018: que faut-il savoir?

Le PERP, une année blanche pour 2018

Jusqu’ici, le principal avantage du PERP et des contrats Madelin consistait en une défiscalisation très avantageuse des intérêts sur les placements. La loi de finances de 2018 vient modifier cet avantage.

Avec l’introduction de l’impôt à la source en 2019, les revenus de 2018 ne seront pas imposés: aussi, les sommes déposées sur un PERP en 2018 ne permettront de bénéficier d’aucun avantage fiscal, sauf sur les revenus exceptionnels comme les plus-values immobilières ou les primes.

Pour éviter que les épargnants ne cessent d’alimenter leur PERP en 2018 et augmentent leurs versement l’année suivante, le gouvernement a prévu qu’en cas de versements en 2018 inférieurs aux versements en 2017 et en 2019, le montant des déductions fiscales sur 2019 soit égal à la moyenne des versements des années 2018 et 2019. La mesure pénalise les épargnants souhaitant éviter les versements désavantageux sur leur PERP.

Les modifications fiscales du rachat d’assurance vie

Pour 2018, il est donc plutôt conseillé de s’orienter vers des contrats d’assurance vie, que la loi de finances rend beaucoup plus intéressants. Celle-ci prévoit en effet des modifications fiscales au moment du rachat de contrat (autrement dit, de la récupération des fonds):

  • Lors de leur déclaration de revenus, les épargnants devront faire un choix entre l’application de l’imposition au barème progressif présenté plus haut, ou un prélèvement forfaitaire unique de 12,8% (aussi appelé «flat tax»). Pour les contrats supérieurs à 8 ans, la législation précise toutefois que:
    • Pour un montant total de primes inférieur à 150 000 euros, le prélèvement forfaitaire reste à 7,8% (inchangé par rapport à la législation précédente),
    • Lorsque ces primes excèdent une valeur de 150 000 euros, le taux applicable est de 7,8% pour les premiers 150 000 euros et de 12,8% sur la fraction excédentaire.
      Ces nouveaux seuils sont nettement plus bas que les anciens, qui étaient de 35% pour un rachat avant quatre ans, et 15% pour un rachat entre quatre et huit ans. Seules les seniors ayant recueilli plus de 150 000 euros de primes se trouvent désavantagés par la nouvelle législation.
  • Pour contrebalancer ce désavantage, la valeur de rachat d’un contrat d’assurance vie ne sera pas soumise à l’IFI (remplaçant de l’ISF).
  • Les prélèvements obligatoires sur les intérêts passeront néanmoins de 15,5% à 17,2%.

La nouvelle fiscalité de l’année 2018 laisse présager l’adoption de contrats d’assurance vie par une large majorité de seniors pour les années à venir. Pour anticiper leur retraite, les Français pourront également diversifier leurs placements et solutions patrimoniales en se tournant vers le marché des valeurs mobilières et du non côté, que la loi de finances rend également très avantageux.

Next Finance 23 janvier
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique