IMG
Promogim pose la 1ère pierre de « Villa Augusta », une résidence mixte de 116 logements

Vendredi 7 juillet Promogim posera, en présence de nombreux élus locaux, la 1ère pierre de la résidence mixte «Villa Augusta». Elle comprendra 27 logements à prix maitrisé, 41 appartements locatifs sociaux, 48 logements en accession libre et 2 locaux commerciaux.

Un projet de longue date

Dans le cadre de la politique en faveur du logement de la ville, 60% des logements de la «Villa Augusta» sont destinés aux actifs locaux, la mairie de La Turbie souhaitant proposer une offre de logements répondant aux besoins de ses habitants.

Le projet a été initié en novembre 2005, lorsque la Mairie de La Turbie et la Communauté d’Agglomération de la Riviera Française ont lancé une opération pilote, véritable greffe urbaine en liaison avec le village, afin de répondre aux besoins de la collectivité en matière de mixité sociale (logements locatifs sociaux, accession encadrée, logements libres).

En 2012, au terme de négociations et de consultations autour du projet, Promogim remporte l’appel d’offres. Le promoteur a ainsi acquis le terrain en janvier 2016. La livraison est prévue pour le 4ème trimestre 2018.

Une résidence intégrée à son environnement

Conçue par l’architecte Renaud d’Hauteserre, «Villa Augusta» se compose de plusieurs bâtiments de 2 à 4 étages, abritant chacun entre 9 et 13 logements. Elle se situe en flanc de colline, plein sud, offrant des vues exceptionnelles.

A la manière des villages de jadis, «Villa Augusta» s’organise autour d’une vaste place publique, espace de vie, de convivialité et d’échange entre les habitants. La réalisation comprendra également un parking public de 60 places.

Développement durable

Construite sur un site Natura 2000, Promogim s’assurera que toutes les mesures relatives à la protection de la faune et la flore seront prises. La résidence est également labellisée BDM (Bâtiments durables Méditerranéens), ce qui englobe une approche bioclimatique pour les logements peu consommateurs en énergie, un aménagement paysager, la gestion des eaux pluviales, la mise en place d’infrastructures spécifiques (tri sélectif, bornes pour voitures électriques…) et une performance énergétique meilleure de 20% par rapport à la RT 2012.

Next Finance 6 juillet
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique