IMG
Plan d'investissement : La BEI finance la R&D et les investissements de KEM ONE à hauteur de 50 millions d'euros

La Banque européenne d’investissement a accordé un prêt de 50 millions d’euros à l’entreprise lyonnaise KEM ONE, destiné à financer une partie de ses investissements de modernisation des outils industriels et de recherche et développement.

Ce prêt est garanti par le Fonds européen pour les ’investissements stratégiques, EFSI, le cœur du Plan Juncker.

Deuxième fabricant européen de PVC (Polychlorure de vinyle), le chimiste KEM ONE est présent sur les marchés du bâtiment, de l’automobile, de l’emballage ou encore de la santé. Il concentre les efforts de sa R&D sur la mise au point de nouvelles résines et le développement de produits de spécialité à plus forte valeur ajoutée (PVC émulsion, latex et PVC surchloré).

Par ailleurs, dans la continuité de son plan de modernisation engagé en 2014, KEM ONE poursuit ses investissements industriels. Il vient de lancer la construction d’un terminal et d’un stockage d’éthylène sur son site de Fos, afin de sécuriser ses approvisionnements.

Pierre Moscovici, commissaire européen en charge des affaires économiques et financières, de la fiscalité et des douanes, a déclaré: «Je me réjouis de la signature de ce nouvel accord dans le cadre du Plan Juncker, qui va contribuer à maintenir l’industrie française de la chimie à la pointe de l’innovation. C’est une nouvelle preuve du soutien de l’Europe à l’emploi et à la croissance en France».

«Nous sommes très heureux d’accompagner KEM ONE dans une nouvelle étape de son développement», explique Ambroise Fayolle, Vice-Président de la Banque européenne d’investissement. «Ce prêt correspond à l’un des axes forts de notre politique en faveur de l’innovation, mais témoigne aussi de la volonté de la BEI de soutenir l’industrie sur le territoire français».

«Le soutien de la BEI est essentiel dans la poursuite du développement de notre entreprise, souligne Frédéric Chalmin, directeur général. Il est une marque de la confiance qu’inspire à nouveau KEM ONE auprès de ses partenaires financiers.»

Ce financement s’opère dans le cadre du programme MidCap France, garanti par le Plan Juncker Il témoigne de la capacité désormais offerte à la BEI – banque de l’Union Européenne – de soutenir les investissements des entreprises dites de taille moyenne.

Note au responsable de publication

La Banque européenne d’investissement (BEI) est l’institution de financement à long terme de l’Union européenne. Ses actionnaires sont les États membres de l’Union. La BEI a pour mission d’œuvrer à la réalisation des objectifs de l’UE par le financement à long terme de projets viables.

Le Plan d’investissement pour l’Europe, ou plan Juncker, a été lancé en novembre 2014 afin d’inverser la tendance à la baisse des niveaux d’investissement et de placer l’Europe sur la voie de la reprise économique. Grâce à son approche innovante reposant sur le recours à une garantie budgétaire de l’UE fournie au Groupe BEI, des fonds publics et privés substantiels ont pu être mobilisés et continuent de l’être pour réaliser des investissements dans des secteurs stratégiques de l’économie européenne.

Le Plan Juncker a déjà généré près de 380 milliards d’euros d’investissement, dont près de 62 milliards en France, et soutenu 842 000 entreprises dans toute l’Europe.

Next Finance 20 février
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique