IMG
Perspectives 2017 - les thèmes d'investissement à surveiller

2016 aura été marquée par des marchés financiers erratiques et des chocs géopolitiques reléguant les fondamentaux au second plan. Les bourses ont évolué au gré des spéculations et des surprises, défiant ainsi les opérateurs de marché. Les experts de GAM dévoilent leurs principaux thèmes d’investissement pour l’année à venir.

  • Tim Love, Investment Director sur les actions des marchés émergents
    Les VARP
    Le Vietnam, l’Argentine, la Roumanie et le Pakistan offrent une multiplicité de géographies, de langues, d’histoires et de cultures d’entreprise et n’ont qu’un seul point commun: ces pays représentent tous une belle opportunité en termes de croissance. Les économies VARP étant plus de 13 fois plus petites que les BRICs, nous ne nous attendons bien sûr pas à ce que l’économie mondiale suive le même rythme sous leur influence, ou bien même qu’elles génèrent le même niveau de rendement pour les investisseurs. Cependant, de par leur diversité, ces marchés peuvent donner une dimension plus profonde à un portefeuille axé sur les marchés émergents avec un couple rendement/risque potentiel très attractif.
  • Gianmarco Mondani, CIO de l’équipe de gestion actions non-directionnelle de GAM à Lugano
    Les fournisseurs de la défense européenne
    Nous commençons à entrevoir des perspectives intéressantes pour les fournisseurs de la défense européenne. Après des années de baisse des revenus liée à la discipline budgétaire de la zone, l’augmentation des risques géopolitiques devrait entraîner de meilleures perspectives de revenus que ce qu’anticipe actuellement le marché.
  • Tim Haywood, Investment Director sur les stratégies absolute return
    Une contraction des spreads
    Nous devrions assister en 2017 à une contraction des écarts de rendements des obligations ayant les maturités les plus longues entre les marchés émergents et les marchés développés: les premiers ont explosé suite à l’élection de Donald Trump mais les perspectives de croissance locale se sont nettement assombries. A l’inverse, les rendements sur les marchés développés doivent faire face à de nombreux défis, comme une politique de hausse des taux plutôt que de baisse, un resserrement monétaire, davantage d’émissions nettes, des poussées inflationnistes dans des pays dont la devise est relativement faible, moins d’achats en provenance de l’étranger, des baisses de notation crédit et une tendance à la décroissance.
  • Scilla Huang Sun, Portfolio Manager sur les actions du secteur du luxe
    Un portefeuille «tutti-frutti»
    Le contexte macroéconomique est actuellement assez volatile et le restera en 2017 avec la perspective de plusieurs évènements politiques dont l’issue est très binaire. Les investisseurs devraient bénéficier de l’aspect «tutti-frutti» du portefeuille, celui-ci étant très diversifié d’un point de vue top-down (nous détenons des valeurs de croissance, des actions qui suivent la tendance, des valeurs défensives ou encore des «anges déchues»). Parallèlement, nous restons concentrés sur une vision bottom-up sur des entreprises avec des marques fortes et une génération de cash flows importante à même de leur faire gagner des parts de marché. Nous sommes persuadés que les tendances positives observées au troisième trimestre 2016 vont gagner en dynamisme et nous sommes convaincus du potentiel de croissance séculaire de l’industrie du luxe.
  • Reiko Mito, Portfolio Manager sur les actions japonaises
    Les actions préservées des mouvements des devises
    2017 sera l’année où jamais pour investir sur des entreprises japonaises qui peuvent connaître la croissance quels que soient les taux de change. La volatilité du yen est bien évidemment un cauchemar pour les dirigeants des entreprises locales, néanmoins nous sommes ravis de pouvoir investir sur des entreprises dont la croissance est indépendante des mouvements des devises. Les taux de change affecteront nécessairement les résultats financiers des entreprises à court terme, ce qui peut être aussi bien positif que négatif. Mais nous voyons au-delà des impacts à court terme pour nous concentrer sur les fondamentaux sous-jacents. Il est plus important pour nous d’analyser si ces impacts proviennent juste d’un effet de translation ou si l’entreprise est effectivement en train de perdre ou de gagner en compétitivité.
  • Christophe Eggmann, Investment Director sur le secteur de la santé
    Les Fusions&Acquisitions dans le secteur de la santé
    Les Fusions&Acquisitions resteront un thème majeur dans le secteur en 2017 et nous pensons assister à une accélération de cette tendance dans les trimestres à venir. Pour beaucoup d’entreprises, les F&A sont une nécessité - pas seulement une option - pour croître, et une manière pour contrebalancer une perte potentielle de pouvoir de fixation des prix. Les éléments déclencheurs d’une transaction peuvent être aussi bien une abondance de trésorerie, le rapatriement aux Etats-Unis de liquidités basées à l’étranger, des cibles intéressantes, la recherche de croissance ou encore une baisse des taxes. Un autre élément catalyseur de performance se trouve dans la proposition de réforme des impôts sur les sociétés de Donald Trump, notamment le projet de loi sur le rapatriement des actifs à l’étranger qui devrait certainement accélérer le redéploiement du capital.
Next Finance 9 janvier
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique