IMG
Nouvel An chinois - Que peuvent espérer les investisseurs de l'année du chien ?

Ce vendredi 16 février marque le début du Nouvel An chinois à l’occasion duquel des millions de personnes dans le monde célèbreront l’Année du chien. 2017 a été une particulièrement bonne année pour les actions chinoises.

L’Année du chien laissera-t-elle les investisseurs aboyer d’excitation ou hurler de désespoir? Dale Nicholls, gérant de portefeuille de Fidelity China Special Situations plc, présente ses «chefs de meute» (les gagnants sur le long terme), ses «chiots» (les opportunités naissantes) et ses «chiens errants» (les zones d’inquiétude) pour l’année à venir.

Les chefs de meute (les gagnants sur le long terme): les valeurs des biens de consommation

«Je continue de privilégier fortement les investissements liés à l’émergence d’une classe moyenne en Chine. Ces consommateurs ont de fortes exigences en matière de produits et de services et certaines entreprises répondent avec une offre solide sur ces deux fronts.

China Meidong Auto est une valeur de long terme qui a connu de très bonnes performances ces deux dernières années, mais je pense qu’elle affiche encore un très fort potentiel. Ce concessionnaire de voitures basé dans la province du Guangdong continue de développer son réseau, tout en rachetant des concessionnaires fragiles et en réussissant à les redresser grâce à une excellente équipe de direction. La vente de voitures constitue son cœur de métier et son approche l’a amené à nouer des partenariats avec de grandes marques telles que Porsche ou Lexus. Mais ce qui différencie China Meidong Auto de ses concurrents, et lui a permis de redresser des entreprises en difficulté, est son approche du service.

Ainsi, acheter un véhicule est pensé comme une réelle expérience pour les consommateurs, et l’équipe de direction se fixe comme priorité de leur offrir le meilleur service après-vente possible. Le fait que les clients fassent confiance aux mécaniciens ou qu’ils puissent attendre dans un salon luxueux en sirotant un thé pendant que leurs pneus sont changés sont autant d’éléments qui ont permis à la société de tirer des revenus plus réguliers et plus élevés. D’autres services, comme le financement, représentent également une opportunité de revenus importante, sur laquelle l’entreprise capitalise. La croissance de China Meidong Auto peut encore se poursuivre, dans la mesure où l’entreprise développe son réseau de concessionnaires dans toute la région, ce qui signifie qu’il existe un fort potentiel d’accroissement de valeur de l’activité.»

Les chiots (les opportunités naissantes): les distributeurs pharmaceutiques

«Je suis en permanence à la recherche d’opportunités d’investissement dans le secteur de la santé compte tenu de ses fortes perspectives de croissance à moyen terme qui rendent les distributeurs pharmaceutiques dignes d’intérêt.

Le secteur de la distribution pharmaceutique s’est consolidé au cours des dix dernières années, mais cette consolidation va s’accélérer dans le sillage de la réforme récente de la «double facturation». Cette politique a pour objectif de diminuer le nombre d’intermédiaires afin qu’il n’y ait désormais plus que deux factures émises au maximum lors de la vente de médicaments: une du fabriquant au distributeur et une autre du distributeur à l’hôpital. Cette réforme a eu pour résultat de provoquer une importante consolidation dans les provinces dans lesquelles elle a été testée. Il s’agit par ailleurs d’une activité à forte intensité capitalistique en Chine, dans la mesure où les distributeurs accordent des crédits de 1 à 6 mois aux hôpitaux et où les délais de recouvrement des créances clients augmentent, alors que les distributeurs cherchent de nouvelles opportunités dans des villes plus reculées. Par conséquent, ce sont les acteurs plus gros et les mieux gérés qui gagnent des parts de marché.

Sur ce secteur, je détiens des participations dans Sinopharm, China Resources Pharmaceutical et Shanghai Pharmaceutical, car elles disposent de larges réseaux de distribution et d’une capacité financière comparativement supérieure. Compte tenu des changements réglementaires et des modifications structurelles du secteur qui en ont résulté, ce segment a été négligé par le marché et les valorisations apparaissent par conséquent relativement intéressantes.»

Les chiens errants (les zones d’inquiétudes): les promoteurs immobiliers

«L’environnement sera plus tendu à l’avenir pour les promoteurs immobiliers. Le marché de l’immobilier résidentiel est aujourd’hui florissant, soutenu ces dernières années par une politique conciliante et une croissance générale de la demande.

Toutefois, tous les cycles ont une fin et, après avoir vu les prix plus que doubler dans certaines villes, le gouvernement applique aujourd’hui clairement une politique plus restrictive, par la mise en œuvre de règles plus strictes sur les emprunts hypothécaires ou en se montrant plus restrictif au sujet des personnes achetant des propriétés supplémentaires. Ces mesures commencent à peser sur le marché immobilier: le nombre de transactions diminue et les stocks augmentent. Les promoteurs immobiliers ont vu leurs valorisations augmenter significativement ces deux dernières années mais elles sont devenues aujourd’hui relativement trop élevées, alors que les bilans endettés pourront peser plus lourdement pour les acteurs les plus petits ou les moins disciplinés du marché.

Je me dois de souligner que cela n’aura pas d’impact significatif sur le thème des biens de consommation, dans la mesure où une bonne partie de la demande supplémentaire en biens immobiliers provient d’investisseurs plutôt que de propriétaires immobiliers, et que si les politiques mises en place commencent à mordre, le gouvernement fera marche arrière».

Dale Nicholls 19 février
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique