IMG
Neuberger Berman lance un fonds UCITS Long Short Equity géré par Steve Eisman

Neuberger Berman, société de gestion indépendante détenue par ses salariés, lance au format UCITS le Neuberger Berman Absolute Alpha Fund, un fonds Long Short Equity géré par le célèbre investisseur Steve Eisman et son équipe.

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Le fonds est un nouveau compartiment de la sicav UCITS Neuberger Berman Investment Funds plc domicilié en Irlande.

Neuberger Berman Absolute Alpha Fund est une stratégie Long Short Equity gérée selon une approche fondamentale, l’équipe de gestion cherchant à générer de l’alpha aussi bien dans les positions longues que dans les positions courtes du portefeuille.

Aux côtés de Steve Eisman, l’équipe cherchera à explorer les opportunités - aussi bien positives que négatives - générées par les changements et les disruptions au sein de divers secteurs, sociétés ou équipes de direction. L’équipe se fonde sur un processus d’analyse et de construction de portefeuille en quatre étapes. Ce processus repose principalement sur une couverture des systèmes financiers, permettant d’évaluer les données clés comme les spreads de crédit et leur qualité, qui, selon l’équipe, sont essentiels pour repérer des indicateurs avancés de stress économiques généralisés.

Neuberger Berman Absolute Alpha Fund n’a pas pour objectif d’être constamment neutre par rapport au marché et peut prendre un biais directionnel positif ou négatif via son exposition nette. Ce taux devrait se situer entre 65% en position acheteuse nette et -20% en position vendeuse nette.

Le fonds s’appuie sur une stratégie Long Short Equity déjà existante, gérée par Steve Eisman et lancée le 1er novembre 2016. Depuis sa création jusqu’à fin décembre 2018, la stratégie a dégagé un rendement net de 11,42%, en USD, contre seulement 1,27% pour l’indice HFRX Equity Hedge Index[1].

Comme le décrit Michael Lewis dans son best-seller The Big Short, Steve Eisman est devenu célèbre pour s’être positionné du bon côté au moment de l’effondrement des marchés il y a plus d’une décennie et il affirme que la crise financière a été causée par quatre tendances interdépendantes: un effet de levier excessif, une explosion des prêts hypothécaires à risque, le grand nombre de titrisations liées aux sub-primes détenues par des organisations d’importance systémique, de même que les dérivés. Bien que ces problèmes ne soient plus visibles dans le système actuel, Steve Eisman reste persuadé qu’il reste encore des leçons à tirer de cet événement.

«La première leçon à retenir est que les paradigmes peuvent durer longtemps, même lorsqu’ils sont faux. Wall Street pensait savoir comment gérer ses propres risques et a donc continuellement augmenté son levier financier. Il a fallu une crise pour prouver que le paradigme était faux», explique Steve Eisman.

«Deuxièmement, les résultats l’emportent presque toujours sur l’éthique. Les prêteurs hypothécaires et les entités de titrisation ont tous été incités à privilégier le volume plutôt que la qualité. Ils ont continué jusqu’à l’implosion de la qualité du crédit. Par conséquent, les questions de régulation et de changements de réglementations pourraient s’avérer de plus en plus importantes.»

«Comment tirer des leçons pour aujourd’hui? Nous pensons qu’il est important de réévaluer les structures de rémunération, en mettant l’accent sur le rendement des capitaux propres à long terme plutôt que sur le volume. Il est également crucial de comprendre les risques sous-jacents.»

En plus de leur expertise, les gérants tirent parti des connaissances et des ressources du département de recherche en actions internationales de Neuberger Berman, composé de 41 professionnels de l’investissement. Cette équipe expérimentée, qui organise plus de 2 000 réunions d’entreprise par an, couvre un large univers, ce qui permet aux gérants de disposer d’un éventail d’idées variées à exploiter au sein de cette stratégie.

Dik van Lomwel, Directeur EMEA et Amérique latine chez Neuberger Berman, souligne: «Le lancement du nouveau Neuberger Berman Absolute Alpha Fund témoigne clairement de notre approche unique et de notre engagement à proposer à nos clients des solutions d’investissement innovantes et différenciées. Nous sommes extrêmement fiers d’avoir des investisseurs du calibre de Steve chez Neuberger Berman et sommes ravis de pouvoir proposer sa stratégie unique à notre clientèle en Europe, au Royaume-Uni, en Asie et en Amérique latine.»

Next Finance 7 mars

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Notes

[1] Au 31/12/2018. Les performances passées ne présagent pas des performances futures.

Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique