IMG
Neuberger Berman ajoute le nouveau fonds Global Flexible Credit UCITS à sa plateforme obligataire de 150 milliards de dollars

Neuberger Berman, société de gestion indépendante détenue par ses salariés, lance Neuberger Berman Global Flexible Credit Fund, un fonds UCITS désormais accessible à tous les investisseurs. Ce lancement donne accès via un fonds à 10 ans d’expérience de Neuberger Berman dans les mandats de gestion flexible crédit pour le compte de clients institutionnels à travers le monde.

Le fonds Neuberger Berman Global Flexible Credit suit une stratégie axée sur la valeur relative et le crédit, avec la possibilité d’investir dans différents secteurs, notations et zones géographiques afin de générer un revenu global élevé sur l’ensemble du cycle. Les gérants Dave Brown, Norman Milner, Joe Lynch et Vivek Bommi constituent l’équipe en charge de cette nouvelle stratégie.

Dave Brown, Gérant Senior chez Neuberger Berman, explique: «Le portefeuille s’adaptera à l’évolution des marchés en utilisant les meilleures idées issues de la recherche fondamentale et de l’expertise sectorielle de Neuberger Berman, et tirera parti de la connaissance et de l’expertise issues de la plateforme obligataire mondiale de Neuberger Berman, qui compte plus de 170 professionnels dans huit villes et sur trois continents. Compte tenu de l’état actuel des valorisations, la capacité d’un investisseur à disposer d’une sélection de crédit flexible sera déterminante pour améliorer la performance et générer un solide revenu à mesure que les marchés se normaliseront dans un contexte de taux directeurs à taux zéro».

Dik van Lomwel, Directeur EMEA et Amérique latine chez Neuberger Berman, ajoute: «Nos lancements de fonds sont généralement le résultat d’un dialogue permanent avec nos clients et nous sommes fiers de lancer ce fonds avec plus de 200 millions de dollars de capitaux externes. Cette stratégie, qui s’appuie sur l’expertise déjà proposée à nos clients institutionnels internationaux au cours de ces dix dernières années, permet aux investisseurs de s’exposer à l’ensemble des opportunités présentes sur le marché mondial du crédit sans être tributaire d’un biais qualitatif, sectoriel ou régional».

Next Finance 11 juin
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique