IMG
Neuberger Berman adapte le ratio de Sharpe à la gestion assurantielle et à la mesure du risque prudentiel

Ce nouvel indicateur de risque basé sur un concept dérivé du ratio de Sharpe classique peut désormais intégrer la panoplie déjà existante de mesures de risque utilisées lors de la détermination de l’allocation stratégique des actifs.

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Neuberger Berman, société de gestion indépendante détenue par ses salariés, propose à ses clients du secteur assurantiel d’explorer l’utilisation du «Ratio de Solvabilité de Sharpe». Ce nouvel indicateur de risque basé sur un concept dérivé du ratio de Sharpe classique peut désormais intégrer la panoplie déjà existante de mesures de risque utilisées lors de la détermination de l’allocation stratégique des actifs.

Le secteur de l’assurance est confronté à un environnement d’investissement difficile. Il y a trente ans, les obligations d’État offraient des rendements suffisants pour soutenir les garanties à long terme. Aujourd’hui afin de dynamiser le rendement comptable de leurs portefeuilles, de nombreux assureurs réduisent la part des actifs sans risque au profit de sources de rendement alternatives. Dans ce contexte, une allocation stratégique bien pensée est alors essentielle pour les compagnies d’assurance afin de gérer les risques en adéquation avec les objectifs de rendements de leurs investissements.

La mesure du risque utilisée dans le cadre d’une optimisation d’allocation stratégique des actifs a un impact substantiel sur la composition finale du portefeuille. Neuberger Berman pense qu’une allocation évaluée à travers différents indicateurs de risque est susceptible de présenter des profils plus intéressants et une meilleure résilience face à un plus large éventail de situations adverses, par rapport à une allocation évaluée dans une perspective plus étroite.

Dès lors, en plus des mesures couramment utilisées concernant la volatilité des fonds propres, l’exigence de capital (SCR) ou encore la réalisation d’évènements extrêmes, Neuberger Berman introduit désormais le ratio de solvabilité de Sharpe comme nouvel indicateur de risque dans le cadre d’une optimisation de l’allocation stratégique des actifs des assureurs.

Cet indicateur est calculé en divisant l’excédent de rentabilité par la volatilité du ratio de solvabilité.

Les équipes Insurance Analytics et Insurance Solutions de Neuberger Berman montre à travers la rédaction d’un livre blanc que l’utilisation de cet indicateur offrait plusieurs avantages: Cette mesure est compréhensible par toutes les parties prenantes des compagnies d’assurance et tend à justifier une allocation stratégique des actifs moins averse au risque et plus orientée vers le long terme que d’autres mesures de risque couramment utilisées. L’optimisation du ratio de solvabilité de Sharpe aboutirait à une allocation stratégique des actifs qui réduirait la volatilité à court terme et générerait de meilleures performances à long terme.

Et enfin le ratio de solvabilité de Sharpe encourage les allocataires d’actifs à se concentrer davantage sur une croissance diversifiée que sur la consommation de capital à court terme non générée par les activités commerciales propres à l’assureur.

«Le ratio de solvabilité de Sharpe est un complément utile à l’ensemble des indicateurs de risque qu’un assureur doit utiliser lorsqu’il envisage une allocation stratégique de ses actifs sous différentes contraintes», déclare Matthew Malloy, Global Head of Insurance Solutions.

Next Finance 5 mars

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Voir en ligne : The Solvency Sharpe Ratio : Strategic Asset Allocation for Insurers

Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique