IMG
Marchés Bureaux selon Savills : un point bas historique pour les taux prime

Selon le Conseil international en immobilier Savills, les taux de rendement de marché des bureaux prime en QCA, ont chuté à des niveaux record à travers le monde, et une augmentation est peu probable même dans l’hypothèse d’une hausse des taux d’intérêt.

D’après l’étude Impacts de Savills, les taux du marché des bureaux prime situés en QCA sont maintenant inférieurs à 3%; Hong Kong (2,43%), Francfort (2,9%), Tokyo (2,9%) et Berlin (2,9%). Melbourne (-1,74%), Beijing (-1,32%) et Berlin (-1,2%) sont les villes qui ont enregistré la plus forte baisse ces trois dernières années. Cette étude prévoit également que d’ici fin 2019, la barre des 3% pourrait être franchie à Paris (3%) et à Amsterdam (3,5%). Dans l’étude Impacts, Savills examine le lien entre les taux de rendement bureau et l’emprunt, et conclu que la relation entre les deux devient plus tenue dans la mesure où les profils des investisseurs ont changé et que de moins en moins d’investissement sont structurés autour d’emprunts bancaires. De fait, selon Savills, une hausse des taux d’intérêt dans n’importe quel domaine (ce qui semble très improbable) ne devrait pas résulter en une hausse des taux de rendement prime du marché de bureau. Ces derniers devraient donc rester stables ou continuer à décroître dans certains marchés.

Mat Oakley, directeur de la recherche pour le Royaume-Uni et l’Europe chez Savills, a indiqué: «Si le rapport entre les rendements immobiliers et les taux de base est devenu moins fort, il n’est nullement rompu. Les investisseurs qui regardent à travers une multitude de types d’actifs, en particulier ceux qui recherchent un revenu sûr à long terme, atteindront un moment où le rendement des obligations souveraines deviendra suffisamment attractif pour les inciter à choisir celles-ci plutôt que les biens immobiliers. Dans un avenir prévisible, cependant, les bureaux de prestige dans les villes principales du monde resteront attractifs, avec une concurrence féroce pour les meilleurs actifs».

Simon Smith, directeur de la recherche sur l’Asie chez Savills, a commenté: «Avec la menace d’une guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine qui s’éloigne, et l’indication par la Fed qu’il est peu probable qu’elle augmente les taux au moment de la rédaction des présentes, nous avons constaté un regain de la demande pour des bureaux de prestige dans la région Asie Pacifique après un ralentissement d’activité dans le dernier semestre 2018. Les taux de rendement ne devraient donc pas connaître de tendance à la hausse en 2019».

Next Finance 20 mai
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique