IMG
Marché du logement au 1er semestre 2017 : une nouvelle année record se profile

Bruno Deletré, Directeur Général du Crédit Foncier, a livré son analyse du marché immobilier à la mi-année 2017, lors d’une conférence de presse ce matin.

Sur fond de taux d’intérêt de crédit toujours très bas et de dispositifs publics de soutien à l’achat (PTZ et Pinel en particulier), l’essor du marché du logement se poursuit:

  • Le Crédit Foncier estime que près de 410 000 logements devraient être construits en 2017 (vs 384 000 en 2016), soit une progression attendue de 6% du marché du neuf; la hausse du segment du logement locatif privé devrait être de 17% et celle de l’accession de 7%. 117 200 maisons individuelles ont été commencées entre fin avril 2016 et fin avril 2017 (soit +12% sur un an glissant).
  • Dans l’ancien, au moins 880 000 transactions sont attendues en 2017 par le Crédit Foncier, soit une progression de 4% par rapport à 2016. La hausse serait de 27% sur 3 ans (2014-2017). Cette croissance s’accompagne d’une hausse différenciée des prix. Ainsi, pour un appartement ancien de trois pièces standard, la hausse est comprise entre 4% et 8% dans les grandes agglomérations telles que Paris, Lille, Lyon, Bordeaux et Toulouse, tandis qu’elle peut dépasser les 8% dans certaines agglomérations de moindre taille comme Reims, Besançon, Tours et Le Mans, qui bénéficient d’un phénomène de rattrapage après des années de plus faible activité.
  • Le parcours d’acquisition de la résidence principale s’est significativement fluidifié en trois ans: la durée de recherche est désormais de 4,4 mois (contre 7 mois en 2014) et 71% des ménages signent un compromis en moins de douze mois de recherche (contre seulement 53% en 2014)[1].
  • 80% des professionnels de l’immobilier se déclarent optimistes quant à l’avenir du marché du logement (contre 35% début 2015)[2].

Dans ce contexte, le volume de crédits immobiliers continue de progresser.
Le volume de crédits à l’habitat devrait tendre vers 170 milliards d’euros en 2017 contre 157 milliards d’euros en 2016, soit une hausse de l’ordre de 8%. La hausse serait de 42% sur trois ans (2014-2017).

Immobilier d’entreprise

L’activité du marché locatif tertiaire en Ile-de-France s’est bien tenue avec près de 664 000 m² placés au 1er trimestre 2017, soit une hausse de 27% par rapport au 1er trimestre 2016. Pour l’année entière, 2,4 millions de m² devraient être placés, soit un niveau stable par rapport à 2016.

Quant à l’investissement en immobilier d’entreprise, la région Ile-de-France, et plus spécifiquement Paris-Quartier central des affaires (Paris-QCA), est toujours très convoitée (74% des investissements totaux). 24 milliards d’euros devraient être investis en 2017, en dépit d’un premier trimestre en-deçà des attentes (3,1 milliards d’euros investis). La prime de risque immobilier s’élève à 203 points de base pour les produits de qualité (Paris-QCA) contre 254 points de base fin 2016. Le taux prime pour les bureaux à Paris-QCA devrait s’élever à plus de 3% fin 2017.

Next Finance 28 juin
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique