IMG
Mai 2020 : Une tendance favorable aux obligations d'entreprise

En mai, les ETF ont enregistré une collecte de 5,4 milliards d’euros. Les ETF obligataires ont engrangé 6,2 milliards d’euros, tandis que les ETF d’actions ont subi de légères sorties de capitaux (-0,8 milliard d’euros).

En mai, les gouvernements de différents pays ont entamé un déconfinement progressif afin de relancer l’activité économique tout en contrôlant l’épidémie de Covid-19. De nouvelles mesures de soutien ont également été annoncées en Europe. Ces conditions ont soutenu la performance des actifs risqués.

Les premiers signes d’amélioration observés en avril sur les marchés se sont poursuivis en mai dans la plupart des classes d’actifs. Le marché des obligations d’entreprise a enregistré des performances robustes en Europe et aux États-Unis, tout en bénéficiant d’importants flux de souscriptions. Cette dynamique a été accentuée par les mesures de soutien vigoureuses mises en place par les banques centrales, notamment les achats d’obligations d’entreprises effectués par la Fed sur le marché secondaire au moyen d’ETF. Cette intervention sans précédent a été suivie par d’importantes souscriptions sur le marché américain des obligations d’entreprises. De plus, la contraction des spreads s’est poursuivie de part et d’autre de l’Atlantique.

Les fonds et les ETF obligataires ont recueilli 38 milliards d’euros de nouveaux actifs nets en cumulé (les fonds actifs ont capturé 31,8 milliards d’euros et les fonds passifs 6,2 milliards d’euros).

Les fonds et les ETF actions ont attiré des flux plus modestes malgré la performance positive de leurs indices sous-jacents. Ils ont enregistré 9,3 milliards d’euros de collecte au total dont 10,1 milliards d’euros à destination des fonds actifs (principalement des fonds sectoriels) et -0,8 milliard d’euros pour les fonds passifs.

En mai, les ETF ont enregistré une collecte de 5,4 milliards d’euros. Les ETF obligataires ont engrangé 6,2 milliards d’euros, tandis que les ETF d’actions ont subi de légères sorties de capitaux (-0,8 milliard d’euros).

Les sorties de capitaux des ETF Smart Beta ont accéléré, à hauteur de -1,0 milliard d’euros. Les ETF Smart Beta subissent désormais leur plus importante décollecte depuis cinq ans (-4,1 milliards d’euros depuis le début de l’année). Les ETF ESG poursuivent sur leur belle lancée en collectant 2,4 milliards d’euros. Une année qui s’annonce historique (10,6 milliards d’euros de collecte depuis janvier).

Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique