IMG
Linklaters conseille Neoen sur le développement et le financement d'une centrale solaire de $56 millions située au Mozambique

Il s’agit du projet solaire avec la plus grande capacité installée à avoir atteint le closing financier au Mozambique. Son entrée en service est prévue pour fin 2020...

Linklaters a conseillé Neoen, société française spécialisée dans les énergies renouvelables, sur le développement et le financement d’une centrale solaire photovoltaïque d’une capacité de 41 MWc située à Cabo Delgado au Mozambique. Le projet représente un investissement total de $56 millions, dont $40 millions seront apportés sous forme de dette par l’Agence Française de Développement (AFD) et sa filiale Proparco. La construction sera réalisée par le groupe portugais Efacec, présent au Mozambique depuis plusieurs décennies.

Il s’agit du projet solaire avec la plus grande capacité installée à atteindre le closing financier au Mozambique et sa réalisation constitue une étape importante de la stratégie énergétique du pays. L’énergie produite sera vendue au titre d’un contrat d’achat d’électricité à long terme conclu avec EDM, l’énergéticien Mozambicain et également sponsor du projet.

Francisco Ferraz de Carvalho, associé appartenant au groupe global d’énergie et d’infrastructure de Linklaters, a déclaré: «Linklaters est ravi d’être intervenu sur un nouveau projet ayant atteint avec succès son closing financier au Mozambique. La centrale solaire de Metoro témoigne de l’engagement du pays envers les énergies renouvelables et la structure mise en place envoie un signal positif pour les projets à venir.»

La centrale, dont la mise en service est prévue pour fin 2020, injectera son électricité au niveau de la principale sous-station de transport et distribution de la région nord du Mozambique, à Metoro (district d’Ancuabe). Elle viendra alimenter le réseau national, renforçant en particulier le réseau électrique des Provinces de Cabo Delgado et Nampula, aujourd’hui au cœur du développement industriel du pays.

L’équipe de Linklaters était dirigée par les associés Francisco Ferraz de Carvalho (Lisbonne) et Francois April (Paris). Les autres membres principaux de l’équipe comprenaient Alex Bluett et Samuel Bordeleau (collaborateurs seniors, Paris), Rita Ferreira dos Santos (consultante senior, Lisbonne) et Laura Vicente (collaboratrice, Lisbonne).

Linklaters est à l’avant-garde du marché mozambicain depuis les 20 dernières années, étant intervenu sur des opérations telles que la fonderie d’aluminium de Mozal, la centrale hydroélectrique de Cahora Bassa, l’usine FLNG Coral South, le corridor de transport de Nacala ainsi que sur de nombreuses transactions dans les secteurs de l’énergie, des infrastructures, des mines et des services financiers.

Linklaters bénéficie de 40 ans d’expérience sur des opérations en Afrique et peut s’appuyer sur sa couverture unique des principaux systèmes juridiques rencontrés sur le continent à travers ses bureaux de Londres, Lisbonne et Paris, et à son alliance avec Webber Wentzel en Afrique du Sud. L’expertise des équipes de ces bureaux est complétée par l’apport d’experts de l’Afrique dans d’autres implantations en Europe, Asie-Pacifique, au Moyen-Orient et en Amérique, ce qui permet à l’alliance d’assister des investisseurs internationaux actifs en Afrique ainsi que les sociétés africaines investissant ailleurs dans le monde.

Next Finance 9 janvier
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique