IMG
Les solutions multi-asset se distinguent à nouveau

La volatilité des marchés actions, confrontés début 2020 à une correction d’une ampleur inédite, et la difficulté à trouver du rendement sur les autres classes d’actifs rendent les stratégies d’investissement diversifiées (ou «multi-actifs») particulièrement attractives dans l’environnement actuel de marché.

Comment protéger son portefeuille des effets de la crise du Covid-19? En février et mars, les investisseurs ont traversé un environnement exceptionnel et vécu des séances boursières historiques rappelant les pires heures de la crise de 1929 ou de 2008. En outre, l’indice VIX (volatilité des valeurs composant l’indice S&P 500) a enregistré sa plus forte hausse depuis sa création il y a plus de trente ans, reflétant l’ampleur de ce krach. Sur les marchés obligataires, nous avons également assisté à un élargissement violent des spreads et certains actifs ont connu une crise de liquidité. Cette phase de correction, très brutale jusqu’à la mi-mars, a cependant été suivie par un rebond assez rapide constaté sur les actifs dits «risqués».

Dans ce contexte, certains fonds ont réussi à tirer leur épingle du jeu en proposant à leurs clients une faible volatilité et une solide protection à la baisse par rapport au marché en général. Parmi eux, les fonds proposant des stratégies multi-actifs se distinguent une fois de plus. Comme en 2008, le concept a fait ses preuves. Ainsi, le fonds Nordea 1 – Stable Return, qui offre un profil de risque plus défensif au sein de la gamme Multi Asset de Nordea, a réussi à limiter la baisse à 2,11% (au 19 juin) depuis le début de l’année tandis que le fonds Nordea 1 – Alpha 10 MA, offrant des solutions alternatives liquides moins défensives que pour le premier fonds, est parvenu à dégager une performance positive sur la même période (+4,80%), démontrant la capacité de cette stratégie à bien résister en général aux chocs de marché.

Une diversification permettant d’amortir les phases de «choc» sans sacrifier la performance lors des phases haussières

Ces performances, décorrélées des marchés, s’inspirent d’une gestion commune basée sur le principe de balance des risques qui combine à la fois des stratégies défensives et agressives, plutôt que de s’engager dans de grands paris macroéconomiques. Au niveau géographique, ces fonds sont également peu exposés aux marchés émergents, ces derniers offrant un couple rendement-risque peu attractif à long terme.

Pour le fonds Nordea 1 – Stable Return, le choix d’émetteurs bénéficiant de fondamentaux très robustes et épargnés par des révisions trop fortes de résultats à la baisse a permis d’apporter une contribution positive aux performances. L’exposition nette aux actions ressort autour de 43% avec une duration nette d’une année, un positionnement neutre pour les actions et modestement long pour le crédit. Cette diversification a fonctionné si l’on compare les performances relatives du fonds depuis le début du krach du Covid-19 à celles de sa catégorie (+6%) et du MSCI World (+9%).

De son côté, le fonds Nordea 1 – Alpha 10 MA assemble les primes de risques plus alternatives regroupées dans six «super stratégies»: actions, obligations, devises, balance des risques, trading et cross-asset momentum. Cette combinaison de stratégies par classe d’actifs mais aussi directionnelles vise à générer un rendement supplémentaire au prix d’une volatilité légèrement supérieur à celle du fonds précédent. Le fonds offre une exposition nette aux actions à 40,1% et une duration nette de 1,3 année. Le comportement asymétrique du fonds permet d’amortir les périodes de «choc» et d’offrir ainsi une protection à la baisse tout en participant aux phases haussières. Sur cinq ans, ce fonds offre un rendement comparable à celui dégagé par les marchés actions tout en affichant une volatilité significativement inférieure. Une performance qui n’est pas réalisée au détriment d’une prise de risque plus élevée, confortant la pertinence des stratégies multi-actifs dans cet environnement chahuté.

16 juillet
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique