IMG
Les prix de l'immobilier en hausse de 9,2% en 2017, les Français toujours les premiers à investir dans la pierre portugaise

L’institut National de Statistiques portugais (INE) a publié recemment les chiffres concernant les prix de l’immobilier portugais pour l’année 2017. Ces derniers ont augmenté de 9,2% l’année précédente après une hausse de 7,1% en 2016, confirmant ainsi l’embellie portugaise.

Selon l’INE, 153 292 biens ont été vendus en 2017, ce qui représente une augmentation de 20,6% par rapport à 2016. La valeur totale des transactions a aussi augmenté de 30,6% en 2017.

Une augmentation qui s’explique par un effet de rattrapage des prix, selon le FMI et la Commission Européenne

Avec une concentration de cette hausse dans les zones touristiques, fruit de l’investissement et de la rénovation du parc immobilier reflétant une réalité économique, la Commission Européenne considère jusqu’ici que cette récupération de prix constatée en 2016 puis en 2017 correspond à une correction équilibrée des prix antérieurement bas.

Le FMI, quant à lui, dans son analyse de la «Stabilité Financière Globale» s’est penché sur les prix immobiliers résidentiels de 40 villes durant la période entre 2003 et 2017. Il conclut que Lisbonne est une des capitales dont les prix ont le moins progressé. La valorisation de Lisbonne est bien réelle et elle a été particulièrement visible en 2017. Cependant, ces quatre dernières années, elle a été nettement plus modérée que pour les autres pays. Elle a crû d’un peu plus de 1% selon le FMI sur la période des quatre ans.

La Commission Européenne et le FMI considèrent la hausse des prix normale mais restent attentifs et monitorent le marché portugais et notamment les niveaux de crédits d’habitation concédés.

Lisbonne, Porto et l’Algarve: les trois régions motrices

Quant aux régions les plus dynamiques, sans surprise, Lisbonne et Porto concentrent 64,3% des transactions avec une part prépondérante de Lisbonne en termes de valeurs puisque sur les 19 milliards d’euros de transactions, Lisbonne est la région pesant le plus (48,2% de la valeur globale en 2017)[1]. L’Algarve est la troisième région en nombre de transactions et représente 9,4% du nombre de biens vendus en 2017.

Ces trois régions qui sont les moteurs du marché immobilier portugais sont aussi les plus recherchées par les investisseurs étrangers.

Un bien sur quatre au Portugal a été acheté par un étranger en 2017

Les portugais représentent 75% des acheteurs des biens immobiliers. Les investisseurs étrangers représentent 25% des transactions en 2017[2]. Parmi ces 25%, les Français, Brésiliens et Britanniques se partagent le podium avec des places variant suivant les régions.

En 2017, 18,5 millions permis de constructions ont été délivrés, ce qui représente une hausse de 10,6% par rapport à 2016. Cependant, il faut avoir en tête que ce chiffre ne constitue même pas la moitié des permis concédés il y a 10 ans (en 2008 près de 39 millions de permis de construction). La valeur totale des crédits immobiliers concédés est encore loin des valeurs de référence avant la crise.

On remarque un fort intérêt des investisseurs étrangers pour la pierre portugaise et les Portugais eux-mêmes se voient proposés des taux bas, ce qui les encourage à investir.

Cécile Gonçalves 13 septembre
Notes

[1] Source INE

[2] Source APEMIP

Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique