IMG
Les marchés deviennent nerveux, Trump suggère de couper les liens avec la Chine

Les marchés ont montré une certaine nervosité durant la séance d’hier et alors que les indices américains ont corrigé de près de 2% à l’ouverture, la volatilité les a conduit à repasser dans le vert durant la journée et leur a permis de terminer sur une hausse confortable.

Malgré ce rebond en séance, les nouvelles ne sont pas bonnes, tant sur le plan commercial entre les Etats-Unis et la Chine, que sur le sujet de l’épidémie.

Concernant les relations entre les deux premières puissances mondiales, Donald Trump intensifie ses critiques et ses menaces à l’encontre de la Chine. Il précisait d’abord qu’il ne souhaitait pas parler à Xi Jinping, puis a énoncé un nombre de mesures de rétorsion possibles, concernant leur gestion de la crise sanitaire et en cas de non-respect de l’accord commercial de phase 1.

En effet, le président américain suggérait de refuser toutes demandes de visa pour les étudiants chinois dans les secteurs liés à la sécurité nationale, comme les ordinateurs quantiques ou l’intelligence artificielle, entre autres. Il a également précisé que les Etats-Unis pourraient couper toutes les relations avec la Chine et que la première puissance mondiale y gagnerait 500Mds$, en référence au montant des importations américaines de produits venant de Chine.

Par ailleurs, le numéro un mondial des puces informatiques TSMC, a annoncé qu’il construirait une usine en Arizona, représentant un investissement de 12Mds$ et pouvant créer 1600 emplois sur le sol américain. Cette annonce ne devrait pas plaire à la deuxième puissance mondiale, alors que cette dernière considère Taiwan comme faisant parti de la Chine.

Sur le sujet de la pandémie, malgré une communication rassurante de l’administration américaine, le nombre de nouveaux cas recensé hier a fait ressortir la plus forte hausse depuis le 7 mai dernier, selon les données de l’université John Hopkins et de nombreux Etats, au-delà de New York et du New Jersey, voient leurs chiffres progresser rapidement.

Ces données semblent confirmer les informations données par le Dr Fauci lors de son audition devant le Sénat, sur le fait qu’une réouverture trop rapide de l’économie augmenterait de façon significative les risques de voir une seconde vague au sein de la première économie mondiale. La position du scientifique sur le sujet a par ailleurs été ouvertement critiquée par le président américain.

La Russie et le Brésil continuent de voir le nombre de nouveaux cas augmenter fortement et ce dernier a d’ailleurs constaté la plus forte hausse depuis le début de l’épidémie hier, à 13 000 en 24h.

Les données économiques publiées la nuit dernière en Chine ont fait ressortir une reprise de la production industrielle mais ont également montré une détérioration plus importante que prévu des ventes au détail et des investissements en immobilisations.

Cela suggère que, malgré une reprise du côté de l’offre, la demande reste sous forte pression et pourrait ainsi confirmer une reprise plus lente que prévu en Chine et par extrapolation, dans le reste du monde.

Nous surveillerons enfin les ventes au détail aux Etats-Unis cet après-midi, qui devraient faire ressortir le même type de tendance, ainsi que les données sur les PIB en zone Euro, qui seront publiés eux, ce matin.

Vincent Boy 18 mai
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique