IMG
Les actions small & mid caps européennes conservent tout leur attrait dans le contexte actuel

Depuis plusieurs années, les small & mid caps européennes enregistrent une nette surperformance par rapport aux large caps. Après ce beau parcours, les opportunités restent encore nombreuses au sein de ce marché dynamique, vecteur d’innovation et de croissance.

Face à un univers d’investissement où les faibles rendements se généralisent, une classe d’actifs tire son épingle du jeu: les actions, et tout particulièrement les petites et moyennes valeurs.

Rien d’étonnant puisque ces entreprises sont, en Europe, les premières à bénéficier de l’actuel contexte d’accélération de la croissance et de liquidité abondante et bon marché. Le secret de leur dynamisme tient également à leurs fortes capacités de recherche et d’innovation qui leur permettent de bénéficier d’une croissance structurellement plus élevée que les large caps.

Un objectif: investir dans les petites entreprises qui seront les grandes de demain

L’univers des small & mid caps européennes est vaste puisqu’il représente environ 1.800 à 2.000 valeurs. Au sein de ce gisement se trouve une grande diversité de modèles économiques qui représentent autant d’opportunités pour les investisseurs.

L’objectif est dès lors d’identifier les secteurs les plus porteurs et les niches de croissance créatrices de valeur pour y trouver les petites entreprises qui deviendront les grandes de demain.

Parmi les secteurs les plus dynamiques figurent notamment les activités particulièrement novatrices face aux changements économiques, comme la numérisation de l’économie, la réglementation à la fois environnementale ou en terme de sécurité alimentaire ou encore l’externalisation de certaines fonctions, à l’image des centres d’appel ou de la recherche.

Certaines entreprises bénéficient par ailleurs d’une forte croissance grâce à leur positionnement favorable au sein d’une chaîne de valeur. C’est par exemple le cas de certains fournisseurs de semi-conducteurs ou de certains équipementiers automobiles positionnés sur des segments de marchés porteurs comme la sécurité ou la voiture électrique.

Enfin, le secteur de la santé regroupe à lui seul de nombreuses entreprises de niche en forte croissance, plus particulièrement les fournisseurs d’équipements médicaux innovants sur des pathologies lourdes.

Deux sujets à surveiller: les valorisations et la liquidité

L’intérêt des small & mid caps n’est pas passé inaperçu au cours des dernières années et leurs valorisations boursières ont logiquement augmenté, à l’instar de l’ensemble des marchés actions. Les small caps offrent ainsi moins de marges de sécurité qu’auparavant pour les investisseurs, et les espérances parfois trop élevées de ceux-ci peuvent donner lieu à des corrections brutales. C’est un risque à relativiser, le contexte reste très porteur et offre de nombreuses opportunités à condition de rester sélectif.

Le risque de liquidité est également à surveiller. Depuis quelques années, l’abondance de liquidités sur les marchés a contribué à minimiser ce risque, mais le retrait progressif de ces dernières pourrait se traduire à l’avenir par des variations plus volatiles sur les petites et moyennes valeurs. En l’absence de véritable crise économique, cette volatilité pourrait cependant constituer une source de création de valeur supplémentaire pour les gérants actifs.

La clé du succès: investir à long terme

En somme, quelques préceptes simples doivent être suivis par les investisseurs s’intéressant aux small & mid caps: sélectionner uniquement des entreprises dont le business-model et les fondamentaux sont compréhensibles et savoir tenir ses positions à long terme pour bénéficier de la surperformance de ces valeurs face au reste de la cote.

En effet, historiquement et sur trois ans glissants, les petites et moyennes valeurs parviennent à battre les grandes capitalisations dans 85% des cas, ce qui résulte de leur forte croissance structurelle.

Il est enfin utile de constater que les meilleurs gérants de small & mid caps parviennent à battre plus facilement leur indice de référence que les gérants de large caps. Cela tient aux spécificités du marché des petites et moyennes valeurs: moins suivi par les analystes, ce segment est également moins efficient, ce qui permet aux gérants de détecter des sociétés sous-valorisées et de les intégrer à leur portefeuille avant qu’elles reviennent à leur juste valeur.

Ces caractéristiques sont donc autant de raisons de s’intéresser aux small & mid caps, qui peuvent permettre à tout investisseur de diversifier son portefeuille de manière dynamique dans une optique de long terme.

Pierre-Alexis Dumont 5 décembre
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique