IMG
Les actions américaines soutenues par les bénéfices des entreprises

A chaque fois que les marchés actions atteignent de nouveaux records, les questions autour de la soutenabilité des marchés haussiers («bull») réapparaissent. Jusqu’où peuvent aller les cours des actions? Quel retour sur investissement de long terme les investisseurs en actions peuvent-ils attendre?

Portées par une dynamique des profits historique, les actions américaines disposent d’un catalyseur solide

A chaque fois que les marchés actions atteignent de nouveaux records, les questions autour de la soutenabilité des marchés haussiers («bull») réapparaissent. Jusqu’où peuvent aller les cours des actions? Quel retour sur investissement de long terme les investisseurs en actions peuvent-ils attendre?

Aujourd’hui, le graphique de la semaine met en avant le lien entre les profits des entreprises américaines et les cours des actions américaines. En prenant comme référence l’année 1945, les bénéfices après impôts des entreprises américaines ont progressé de 7,5% en rythme annuel (nous nous basons sur les données des statistiques des flux de la Fed, en particulier pour éviter les débats sur l’impact des rachats d’actions sur les bénéfices par action). Sur la même période, les actions représentées dans le graphique par l’indice S&P 500 ont progressé de 7,3%. Un gain quasi-similaire en fait. Cela ne devrait pas cependant pas ressortir comme une grande surprise: après tout, acheter une action signifie acquérir une part des profits futurs de l’entreprise.

Un regard plus affiné de notre graphique de la semaine révèle également qu’il existe des périodes où les cours des actions se détachent et progressent plus rapidement que les profits des entreprises, comme ce fut le cas, par exemple, en 2000.

Ces périodes, que l’ancien patron de la Fed Alan Greenspan a qualifiées «d’exubérance irrationnelle» ont tendance à se terminer dans les larmes. Aujourd’hui, les marchés actions ont également progressé à un niveau supérieur aux cours équivalents, en moyenne historique, au niveau des profits réalisés par les entreprises, mais à la marge seulement. Par conséquent, aussi longtemps que les bénéfices des entreprises continueront d’augmenter, nous nous en tiendrons à cette approche constructive appliquée aux marchés actions. Bien sûr, cela ne signifie pas que quelqu’un pourrait, ou devrait, extrapoler les mouvements passés de taux de croissance des bénéfices dans le futur. Actuellement, les cours des actions à Wall Street semblent cependant bien soutenus par les profits des entreprises américaines.

Stefan Kreuzkamp 17 octobre
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique