IMG
Le télétravail ou la transformation organisationnelle la plus rapide de l'histoire moderne

La normalisation du télétravail a eu pour effet de réaffecter les dépenses informatiques vers les infrastructures nécessaires: centres de données dans le Cloud et outils collaboratifs ou de vidéoconférences. Le lieu de travail du futur mêlera environnements physiques et virtuels.

La normalisation du télétravail a eu pour effet de réaffecter les dépenses informatiques vers les infrastructures nécessaires: centres de données dans le Cloud et outils collaboratifs ou de vidéoconférences. Le lieu de travail du futur mêlera environnements physiques et virtuels. L’organisation flexible du travail sera la norme, refaçonnera les lieux et espaces de travail et in fine contribuera à réduire nos émissions carbone.

D’après les estimations établies par Gartner, la demande de travail à distance augmentera d’ici 2030 de 30% à mesure que toute la Génération Z entrera dans le monde du travail. Les enjeux de la transformation digitale ont fortement gagné en importance et nécessitent une architecture opérationnelle radicalement nouvelle. Cette tendance déjà en place depuis des années devrait continuer d’être profitable à de nombreuses entreprises au sein de la chaîne de valeur électronique, des prestataires de casques de réalité virtuelle et de routeurs Wi-Fi, des entreprises fournissant des infrastructures et des services de communication, des applications et des services de Cloud. Les applications et logiciels digitaux permettent désormais aux utilisateurs de collaborer de n’importe quel endroit du monde et les plateformes et les outils collaboratifs favorisent des lieux de travail dynamiques.

Le 10 mars dernier, Cisco a indiqué que plus de 30% de ses principaux clients à l’échelle mondiale lui avaient demandé de l’aide pour renforcer ses capacités de travail à distance en augmentant le nombre d’utilisateurs dotés d’un accès à son système de réunions Webex.

Les prestataires de services de vidéoconférences, à l’image de Zoom Video, Google Hangouts, Microsoft Teams, Skype et Cisco Web-ex, semblent être les choix privilégiés de plateforme de vidéoconférences pour les entreprises comme les particuliers. Avant le Covid-19, Zoom indiquait que son service de Cloud hébergeait plus de 40 millions de réunions et 8,6 milliards de minutes de réunions par mois. Du jour au lendemain, Zoom est devenu un outil de communication courant et une plateforme sociale pour des millions de personnes soumises à des mesures de distanciation: familles, amis, étudiants, fidèles, spectateurs de concerts... Ainsi le 11 mars, 343 000 personnes ont téléchargé l’app Zoom à l’échelle mondiale contre 90 000 personnes deux mois auparavant, d’après Apptopia.

Microsoft est également un grand gagnant de la situation compte tenu de son approche désormais plus flexible et de son produit Teams très populaire: son application de messagerie instantanée et de conférence a gagné plus de 12 millions d’utilisateurs quotidiens en l’espace d’une semaine, représentant un bond de 37,5% depuis qu’un nombre accru de personnes travaillent depuis leur domicile; en date du 18 mars, Team comptait 44 millions d’utilisateurs, soit plus du double des 20 millions d’utilisateurs actifs quotidiens publiés en novembre.

Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique