IMG
Le rapport de BNP Paribas Wealth Management révèle que l'immobilier international reste une classe d'actifs incontournable pour les investisseurs privés

Selon le dernier rapport immobilier de Wealth Management, l’immobilier international reste une classe d’actifs indispensable pour la diversification du portefeuille.

Selon le dernier rapport immobilier de Wealth Management, l’immobilier international reste une classe d’actifs indispensable pour la diversification du portefeuille. Le rapport, qui fournit une analyse du marché immobilier et examine le potentiel des biens commerciaux et résidentiels en Europe, en Amérique du Nord, en Asie émergente et en Amérique latine, souligne les avantages d’une allocation importante à cette classe d’actifs.

Le rapport révèle plusieurs tendances clés:

Europe

  • Les principaux marchés résidentiels en Europe sont robustes: les loyers et les valeurs évolueront au même rythme que l’inflation. Il existe une opportunité claire pour les grandes fortunes d’investir en Europe continentale
  • L’Europe continentale connaît une amélioration de la croissance économique, ce qui pourrait stimuler la demande des investisseurs pour toutes les catégories d’immobilier commercial
  • Sur la plupart des marchés, nous tablons sur une forte croissance des loyers réels pour la période 2017/2018. Les villes allemandes (Munich, Berlin et Hambourg) sont en tête. Mais la croissance devrait être également forte à Madrid et à Milan. Les taux d’inoccupation sur les marchés de bureaux européens sont très faibles dans les secteurs les plus recherchés tels que Paris, Bruxelles, Dublin ou Milan
  • L’immobilier commercial britannique a relativement bien résisté au cours des 6 derniers mois, bien que nous puissions nous attendre à un ralentissement continu du marché du logement haut de gamme à Londres

BNP Paribas Real Estate est dès lors optimiste sur les immeubles commerciaux et résidentiels de second rang et neutre sur les immeubles commerciaux haut de gamme.

Etats-Unis

  • La croissance des prix du logement aux États-Unis connaîtra une baisse dans un avenir proche
  • Rien ne laisse penser que les marchés américains de l’immobilier commercial sont sur le point d’atteindre un tournant, mais certains observateurs s’inquiètent de plus en plus de l’envolée des prix et se demandent quand elle s’arrêtera
  • La baisse du rendement réel (ajusté en fonction des prévisions d’inflation) traduit une baisse des perspectives de croissance de l’économie américaine et rend l’immobilier moins attractif en tant que classe d’actifs.

BNP Paribas Real Estate reste neutre sur les marchés de l’immobilier commercial et résidentiel

Asie

  • En Asie, le Japon est considéré comme un marché refuge à cause de l’incertitude croissante qui entoure les pays voisins (notamment la Corée du Nord).
  • En Chine, la croissance de l’immobilier résidentiel proviendra des villes régionales car les plus grandes villes ont moins de marge de croissance à court terme. Nous avons commencé à observer un décalage entre les marchés du logement haut de gamme (Pékin, Shanghaï, etc.) et certaines villes plus petites. Pour la première fois, les marchés de rang inférieur devraient surperformer les marchés haut de gamme dans les prochains mois.
  • Depuis quelques années, les performances des marchés australiens de l’immobilier sont décorrélées de celles des autres pays d’Asie. De fait, ces marchés se sont révélés être de parfaits outils de diversification pour les investisseurs asiatiques. Toutefois, il est possible que les marchés australiens de l’immobilier résidentiel subissent une forte correction dans les prochains mois.

BNP Paribas Real Estate reste neutre sur le marché de l’immobilier commercial et résidentiel

«Les investisseurs privés qui se concentrent sur la création de patrimoine tout en protégeant leurs actifs, peuvent bénéficier d’une allocation en immobilier qui maximisera la diversification de leur portefeuille. Bien que les marchés immobiliers commerciaux ressentent une pression due à la croissance du commerce en ligne, nous estimons que l’immobilier reste une classe d’actifs essentielle dans les portefeuilles modernes, en particulier en raison de sa faible corrélation avec d’autres classes d’actifs, les actifs corporels offrant un revenu récurrent plus élevé et un potentiel de croissance de capital dans un environnement de taux bas,» explique Pol Tansens, directeur de la stratégie d’investissement immobilier.

«Outre la relativement bonne santé de la plupart des marchés d’occupants, les rendements totaux, y compris le rendement des revenus et la croissance du capital, devraient être particulièrement solides dans de nombreuses villes européennes en 2017, soutenus par une forte croissance du capital. Dans le centre de Londres, les prix de l’immobilier de bureau restent solides et le rendement total devrait être en moyenne positif (+ 5%). En Espagne, un rendement total de 16% est à nouveau attendu grâce à une bonne orientation de l’ensemble des fondamentaux économiques et immobiliers. Le rendement total devrait à nouveau être robuste dans la plupart des grandes villes allemandes (Berlin + 21%), grâce à la baisse des rendements et à la forte hausse des valeurs locatives. En France, le rendement total devrait être respectable, notamment à La Défense (+ 15%), qui affiche le plus fort potentiel de croissance en Île-de-France au cours des prochaines années,» ajoute Richard Malle, Global Head of Research, BNP Paribas Real Estate.

Next Finance 19 novembre

Voir en ligne : La diversification du portefeuille immobilier commence-t-elle à porter ses fruits ?

Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique