IMG
Le marché des locaux d'activité en France reste stable avec 2,8 millions de m² placés en 2016

Les régions affichent une belle performance par rapport à la moyenne des dix dernières années avec plus de 2 millions de m² placés

Le marché des locaux d’activité en France a enregistré en 2016 une performance similaire à 2015 (-2%) avec près de 2,8 millions de m² commercialisés, dont 780 000 m² en Ile-de-France et plus de 2 millions de m² placés en régions.

«Le marché des locaux d’activité en régions a une nouvelle fois surperformé en 2016 sa moyenne de long terme. Les transactions réalisées sur des bâtiments d’activité (hors entrepôt) ont été au cœur du marché en 2016 concentrant 87% du volume placé», commente Jean-Laurent de La Prade, Directeur Général Adjoint de BNP Paribas Real Estate Transaction.

Lyon, avec un volume en hausse de 12% en un an, reste le premier marché régional, représentant 16% de l’activité globale contre 14% l’an dernier. La ville de Bordeaux occupe la deuxième place du podium malgré une baisse de 13% de son activité sur la période étudiée, suivie par Lille qui a représenté 9% du marché.

Plus globalement, sur les 19 villes étudiées, 8 villes (Lyon, Toulouse, Grenoble, Montpellier, Tours, Mulhouse, Annecy et Nancy) représentant 43% du volume de transactions, ont affiché une hausse en 2016.

Le stock d’offres disponibles en régions diminue légèrement (-2%), après quatre années de hausse consécutives. Ainsi, au 1er janvier 2017, les disponibilités ont avoisiné 3,6 millions de m² en régions, tandis que 86% des surfaces vacantes sont des bâtiments d’activité (hors entrepôt). L’offre nouvelle, en baisse de 18% par rapport à décembre 2015, reste très limitée (8% de l’offre globale) et se positionne à son plus faible niveau depuis 2007.

«Le volume global placé devrait progresser l’an prochain, en lien avec la croissance économique attendue à 1,3%. Mais notre optimisme repose également sur le très bon niveau de la demande exprimée enregistré en 2016 avec une hausse de 33% (en volume) d’une année à l’autre», conclut Jean-Laurent de La Prade.

Next Finance 30 mars
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique