IMG
Le dollar a connu une course folle, mais pourrait maintenant marquer une pause

Début 2018, l’euro était remonté à une parité de 1,25 face au dollar, progressant d’environ 20% depuis le début d’année 2017. Les positions sur le marché des futures indiquaient alors que les acteurs du marché avaient complètement changé de camp, misant sur un renforcement de la monnaie commune européenne.

Les positions sur le marché des futures constituent des indices intéressants sur l’avenir du billet vert.

Début 2017, les attentes économiques étaient fortes pour les États-Unis. En revanche, la zone euro était considérée comme une source inépuisable de déceptions politiques et économiques. Après le référendum sur le Brexit, de nombreux analystes ont craint de nouvelles surprises politiques sur le Vieux continent, notamment lors de la longue campagne présidentielle française. Mais l’Europe est finalement parvenue à dépasser les prévisions politiques et économiques. Cela a obligé les investisseurs en devises étrangères à revoir leurs positions, alors qu’ils avaient fortement misé sur un nouvel affaiblissement de l’euro. Rétrospectivement, nous aurions dû être plus attentifs à ces changements de positions. À l’époque, nous avons sous-estimé la possibilité d’un rebond de l’euro.

Début 2018, l’euro était remonté à une parité de 1,25 face au dollar, progressant d’environ 20% depuis le début d’année 2017. Les positions sur le marché des futures indiquaient alors que les acteurs du marché avaient complètement changé de camp, misant sur un renforcement de la monnaie commune européenne. Comme le montre notre graphique de la semaine, les positions sur le marché des futures indiquaient une surpondération sur l’euro face au dollar. C’est l’une des raisons qui nous avaient amenés à considérer que la faiblesse du dollar était exagérée et que le billet vert offrait un potentiel de hausse.

Aujourd’hui, après une appréciation d’environ 10 centimes face à l’euro, la hausse du dollar semble connaître un coup d’arrêt. Les marges de manœuvre se sont certainement amoindries pour que le billet vert poursuive son rallye face à l’euro.

Stefan Kreuzkamp 25 juillet
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique