IMG
Le Royaume-Uni continue d'attirer les investisseurs dans l'immobilier commercial

Un investisseur sur trois (31%) déclare que le Royaume Uni reste sa région d’investissement privilégiée pour l’immobilier commercial, selon le dernier baromètre de l’investissement immobilier commercial publié par BrickVest

Ce chiffre reste stable depuis juin 2016, malgré la décision du Royaume-Uni de quitter l’Union européenne.

  • 31% des investisseurs désignent le Royaume Uni comme leur zone d’investissement préférée, selon le dernier baromètre de l’investissement immobilier commercial de BrickVest.
  • 24% d’entre eux préfèrent l’Allemagne, 22% les Etats-Unis et 15% la France.
  • L’indice moyen d’appétit au risque en matière d’immobilier commercial a augmenté de 47 à 49 points par rapport au 2e trimestre 2016.
  • L’indice d’appétit au risque des investisseurs français a enregistré une hausse spectaculaire en passant de 33 à 55 points.

Un quart des investisseurs dans l’immobilier (24%) citent l’Allemagne, en baisse de quatre points par rapport au 2e trimestre 2016 (28%). Plus d’un sur cinq (21%) a choisi les Etats-Unis, stable par rapport à juin dernier. La France passe, quant à elle, de 13% à 15% en juin 2017.

Le Baromètre BrickVest révèle également que les investisseurs français, allemands et américains sont plus tournés vers le Royaume-Uni par rapport à l’an passé. Presque un quart des Français (24%), un cinquième des Allemands (19%) et 23% des investisseurs américains citent le Royaume-Uni comme la destination principale de leurs investissements, en hausse par rapport à l’an dernier (respectivement 22%, 18% et 20%).

BrickVest calcule chaque trimestre un indice d’appétit au risque immobilier. Sur l’ensemble des répondants, cet indice a progressé de 47 à 49 points depuis juin 2016, traduisant un intérêt plus marqué pour des produits de croissance.

L’enthousiasme des investisseurs français

Dans un contexte marqué par les élections présidentielles, l’indice des investisseurs français a augmenté considérablement de 33 à 55, réalisant un score et une progression les plus élevés parmi les pays représentés.

Les investisseurs américains et britanniques montrent également une progression de leur appétit au risque, mais dans une moindre mesure: les Américains passent de 47 en juin 2016 à 50 en juin 2017, et les Britanniques de 49 à 51, malgré le Brexit. L’indice des investisseurs allemands est resté stable à 48 points.

Les investisseurs portés sur la croissance

Le Baromètre de BrickVest a également démontré que l’objectif d’investissement de la majorité de ses investisseurs online (47%) est la croissance, alors que 37% recherchent du revenu stable.

Une fois de plus, les investisseurs français de BrickVest sont les plus diversifiés en matière de zone géographique. Alors que 43% des Anglais, 42% des Allemands et 48% des Américains privilégient leur marché national, les Français ne sont «que» 42% à investir à l’intérieur de leurs frontières. Leur autres choix se portent sur le Royaume-Uni (24%), puis sur les Etats-Unis et l’Allemagne (15% chacun).

Emmanuel Lumineau, PDG de BrickVest, commente: «Malgré une série d’événements marquants au cours des 12 derniers mois, dont le Brexit et les élections présidentielles françaises, notre dernier Baromètre montre que le Royaume-Uni reste la destination préférée de placement de nos investisseurs internationaux. Depuis le vote en juin 2016, nous avons constaté une progression de 72% du nombre d’investisseurs qui s’inscrivent à la plateforme et un grand appétit des investisseurs pour l’immobilier en tant que classe d’actifs.»

Next Finance 10 juillet
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique