IMG
Lancement du fonds interrégional GO CAPITAL Amorçage II dédié aux start-ups innovantes du Grand Ouest

Après le succès du premier fonds GO CAPITAL Amorçage, GO CAPITAL lance GO CAPITAL Amorçage II, FPCI doté de près de 60 millions d’euros à son 1er closing. Le fonds a déjà investi dans les sociétés Blacknut et Sweetch-Energy.

Le positionnement du nouveau fonds GO CAPITAL Amorçage II:

  • une stratégie d’investissement conduisant à se concentrer sur de jeunes entreprises innovantes en phase post-création de mise au point de leur offre commerciale n’ayant pas encore fait appel à des investisseurs et présentant des perspectives de création de valeur importantes,
  • un accompagnement fort des projets financés, à la fois par GO CAPITAL et également par les accélérateurs professionnels du Grand Ouest avec lesquels des partenariats seront développés. Un premier partenariat avec l’accélérateur Start-Up Palace a d’ores et déjà été signé
  • une relation de proximité avec les agences des marchés professionnels et entreprises des partenaires bancaires associés au fonds – qui fait également l’objet d’une convention de partenariat afin, d’une part, de faciliter l’accès de leurs clients à l’offre GO CAPITAL Amorçage II, et d’autre part, de mieux synchroniser les actions respectives de chaque partenaire pour augmenter ainsi les chances de succès des sociétés financées, une poursuite de l’action conjointe menée avec la SATT Ouest Valorisation et Normandie Valorisation en vue de créer des entreprises exploitant des technologies issues des laboratoires publics de Recherche du Grand Ouest.

GO Capital Amorçage II apportera, lors d’un premier investissement, en moyenne 500 000 euros, pouvant aller jusqu’à 2 M€ en plusieurs tranches, en fonction du stade de maturité commerciale de l’entreprise et de la nature du projet. Le fonds se donne la possibilité de réinvestir en plusieurs fois, pour accompagner les étapes successives de développement de la société, jusqu‘à un maximum de 6 M€. Pour les projets plus capitalistiques, GO CAPITAL recherchera des co-investisseurs dès le premier tour. Le fonds couvrira tous les domaines technologiques et innovants représentés dans le Grand Ouest, en misant sur la dynamique apportée par un écosystème favorable au développement des entreprises de ces secteurs. On peut ainsi citer les secteurs de l’économie numérique, de la santé et du médical, des biotechnologies et de la nutrition-santé, des écotechnologies, de la transition énergétique et de l’innovation de service, disposant d’un avantage concurrentiel tangible.

Le premier closing à 60 M€ est souscrit respectivement à hauteur de 20 M€ par Bpifrance, via le Fonds National d’Amorçage qui s’inscrit dans le cadre du PIA, 20 M€ par le FEI, 3 M€ par chacune des trois Régions, et respectivement 1M€ par la Banque Populaire de l’Ouest, la Banque Populaire Atlantique, le CIC Ouest, le Crédit Agricole Atlantique Vendée et la Caisse d’Epargne de Normandie. Une vingtaine d’entrepreneurs complètent le tour de table pour un montant de de près de 6 M€.

Le fonds ambitionne de réaliser un second closing d’ici le second semestre 2017 pour atteindre 80 M€.

Next Finance 4 mai
Tags

| |

Partager


Commentaire

Dans la même rubrique