IMG
La production de crédit au plus haut depuis 1 an en juillet… Les taux de crédit, eux, restent au plus bas !

En septembre, nous avons constaté assez peu de mouvements sur les taux de crédits qui restent à leur plus bas niveau, après les quelques baisses constatées en aout. Dans ce contexte, la Banque de France confirme la reprise de la production de crédit en juillet qui dépasse pour la 1ère fois depuis 1 an les 17 milliards d’euros de crédits nouveaux...

En septembre, nous avons constaté assez peu de mouvements sur les taux de crédits qui restent à leur plus bas niveau, après les quelques baisses constatées en aout. Dans ce contexte, la Banque de France confirme la reprise de la production de crédit en juillet qui dépasse pour la 1ère fois depuis 1 an les 17 milliards d’euros de crédits nouveaux. Une reprise estivale que Vousfinancer, réseau de 185 agences de courtage en crédit, a également constaté ces derniers mois, permettant de compenser progressivement l’accalmie du marché constatée au 1er trimestre.

Peu de mouvements sur les taux en septembre

Après un été dynamique marqué par des baisses de taux survenues en juillet et en août, seule une poignée de banques - moins d’une dizaine - ont à ce jour diminué leurs taux de crédit (de 0,10% en moyenne), même si la plupart continuent à pratiquer des réductions de taux au cas par cas, en fonction des profils. Par exemple, une banque nationale qui vient de baisser ses taux de 0,10% propose ainsi pour un prêt de 300 000 €, sans apport ni conditions de revenus, des taux à 1% sur 15 ans, 1,20% sur 20 ans et 1,55% sur 25 ans (hors décotes).

«En septembre, mois traditionnellement riche en transactions immobilières après un été d’habitude plutôt calme, les banques ont tendance à baisser leurs taux pour aborder cette rentrée avec un bon positionnement tarifaire. Cette année, nous sommes quasiment au plancher historique et la marge de baisse est aujourd’hui limitée… D’ailleurs, à ce niveau de taux, certaines banques s’interrogent sur la rentabilité des prêts accordés qui pourrait devenir négative en cas de remontée des taux de refinancement. Mais pour l’instant, tout indique que les taux devraient rester très attractifs d’ici la fin de l’année, et les banques toujours aussi enclines à prêter, y compris sur les durées longues...» souligne Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer.

Les taux moyens sont actuellement à 1,30% sur 15 ans, 1,50% sur 20 ans et 1,70% sur 25 ans mais avec des taux planchers négociés à 0,65% sur 15 ans, 0,80% sur 20 ans et 1,35% sur 25 ans pour les meilleurs profils.

La production de crédit au plus haut depuis 1 an en juillet!

Comme annoncé par Vousfinancer début août, le marché immobilier et notamment la production de crédit ont retrouvé un dynamisme inédit ces derniers mois… «Après un 1er trimestre 2018 marqué par l’attentisme des acheteurs et une demande de crédit en recul, ces dernières semaines, le marché immobilier a retrouvé une activité inédite en 2018. Ainsi, alors que cette année les renégociations de prêt ont chuté de 75% chez Vousfinancer, les crédits pour des acquisitions dans l’ancien ou le neuf sont en hausse de 25%, témoignant d’une reprise des transactions» analyse Jérôme Robin, directeur général de Vousfinancer.

D’après les chiffres publiés chaque mois par la Banque de France, le montant des crédits nouveaux à l’habitat a progressé de 5,8% en juillet pour atteindre 17,5 milliards d’euros, un chiffre inégalé depuis 1 an, et ce alors même que la part des renégociations de prêt continue a baissé, passant de 60% des crédits en janvier 2017 à 16,2% en juillet 2018.

Ce rebond de la production de crédit s’explique par la hausse du nombre de prêts accordés en lien avec le nombre de transactions immobilières, mais aussi par la hausse du montant moyen des prêts grâce à la baisse des taux et à l’allongement des durées de prêts. Chez Vousfinancer, les acheteurs empruntent actuellement en moyenne 10 000 € de plus qu’il y a un an, soit 178 200 € sur une durée moyenne de 21 ans et 4 mois contre 168 300 € à fin juillet 2017 sur 20 ans et 11 mois.

Toutefois cette reprise n’est pour l’instant pas suffisante pour rattraper le retard pris en début d’année et la baisse des rachats. La production atteint en cumulé depuis le début de l’année 115,5 milliards d’euros contre 196 milliards d’euros sur les sept premiers mois de 2017, en revanche, elle est au même niveau qu’en 2016 (114,3 milliards d’euros à fin juillet 2016).

Toutefois, même avec ce regain d’activité constaté au 2ème trimestre, il est peu probable que le niveau de production de crédit de 2017 (273,4 milliards d’euros) soit à nouveau atteint cette année.

Nous devrions plutôt revenir au niveau - à l’époque record - de 2016, à 251,1 milliards d’euros de production de crédits. Chez Vousfinancer, au 31 aout 2018, la production de crédit ressort en baisse de 9% par rapport à celle de l’année 2017 à la même période… Mais elle était en baisse de 20% au 1er trimestre par rapport à 2017, témoignant de ce retour de la demande… Sur les mois de juillet et août, elle est en hausse de 10% et de 15% sur le seul mois d’août!

Next Finance 13 septembre
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique