IMG
La BEI mobilise plus de 1,7 milliards d'euros en faveur de la transition énergétique

La Banque européenne d’investissement accélère dans le financement en France de la lutte contre le changement climatique et l’innovation, deux des priorités fixées par ses actionnaires. La banque de l’Union Européenne, détenue par les Etats-membres, a signé successivement plusieurs prêts avec des partenaires financiers de premier plan...

La Banque européenne d’investissement accélère dans le financement en France de la lutte contre le changement climatique et l’innovation, deux des priorités fixées par ses actionnaires. La banque de l’Union Européenne, détenue par les Etats-membres, a signé successivement plusieurs prêts avec des partenaires financiers de premier plan, permettant de mobiliser au moins 1,7 milliards d’euros de financement en faveur de PME et de collectivités territoriales pour financer des projets dans le domaine de la transition énergétique.

Ces participations sont de deux nature.

  • Des prêts directs et des garanties accordées à des établissements bancaires à des taux préférentiels:
    • Un accord de 450 millions d’euros avec HSBC France. Il se compose d’une ligne de crédit de 250 millions d’euros accordée par la BEI à HSBC France qui permettra à la filiale française d’HSBC de prêter jusqu’à 500 millions d’euros à des PME et des MidCaps à des taux préférentiels. Il est complété par une garantie de 200 millions d’euros accordée par le Fonds européen d’investissement (FEI) - filiale de la Bei chargée du financement des PME - dans le cadre du programme européen Innovfin. L’essentiel des projets financés le seront dans le domaine de la transition énergétique.
    • Une première tranche de crédit de 250 millions d’euros au Groupe Crédit Agricole SA qui lui permettra de financer à hauteur de 500 millions d’euros les PME, ETI, entités publiques, exploitations agricoles ou collectivités locales dans leurs investissements en faveur de la lutte contre le changement climatique. Elle devrait être complétée par une seconde tranche du même montant, lorsque l’intégralité des crédits de la première tranche auront été consommés, permettant le financement de projets en faveur de la transition énergétique pour un montant total de 1 milliard au total.
  • Des prises de participation dans des fonds dédiés à la transition énergétique, aux côtés d’acteurs de premier plan:
    • La participation au fonds Pearl Infrastructure, cogéré par Edmond de Rothschild et Pearl Advisory. Ce fonds a levé 162 millions d’euros de souscriptions provenant d’une gamme diversifiée d’investisseurs institutionnels, dont 30 millions en provenance de la BEI et 30 millions de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC). L’intervention de la BEI s’opère dans le cadre du fonds européen pour les investissements stratégiques aussi appelé «Plan Juncker» et vise à financer des infrastructures ayant une dimension climatique, dans le domaine des économies d’énergie ou du retraitement des eaux.
    • Une prise de participation à hauteur de 50 millions d’euros dans le fonds Breakthrough Energy Ventures Europe associant la Commission Européenne, la BEI et Breakthrough Energy présidé par Bill Gates. L’annonce a été faite lors du sommet interministériel consacré à l’innovation qui s’est tenu à Vancouver les 28 et 29 mai 2019. Doté de 100 millions d’euros dans un premier temps, ce fonds financera des opérations innovantes très risquées pour permettre de faire des percées dans le secteur de l’énergie propre.

«Ces multiples opérations en quelques jours témoignent clairement de nos priorités stratégiques, le financement de l’innovation et de l’environnement», déclare Ambroise Fayolle Vice-Président de la BEI en charge de l’innovation. «Elles illustrent aussi notre conviction que la lutte contre le changement climatique passe par une collaboration étroite entre le public et le privé, permettant de mobiliser des capitaux très élevés pour répondre aux enjeux».

Next Finance 11 juin
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique