IMG
L'investissement dans les bureaux est-il toujours intéressant ?

Cette année 2020 a été marquée par une crise sanitaire et économique sans précédent. Le télétravail a de facto été démocratisé dans les entreprises qui le peuvent. Certaines entreprises ont décidé d’aller plus loin et de ne plus avoir de locaux. Cette nouvelle pratique plus répandue va-t-elle modifier l’intérêt des entreprises pour les grandes surfaces...

Cette année 2020 a été marquée par une crise sanitaire et économique sans précédent. Le télétravail a de facto été démocratisé dans les entreprises qui le peuvent. Certaines entreprises ont décidé d’aller plus loin et de ne plus avoir de locaux. Cette nouvelle pratique plus répandue va-t-elle modifier l’intérêt des entreprises pour les grandes surfaces ou la façon dans les entreprises choisissent leurs nouveaux locaux?

Des habitudes qui changent

Dans un contexte plutôt incertain, 4 entreprises sur 10 ont mis en place le télétravail et ont souhaité poursuivre l’expérience de manière ponctuelle ou permanente (enquête OpinionWay pour Les Echos).

De nombreuses entreprises connaissent des difficultés financières liées à la crise du Covid et ont ainsi décidé de réduire les coûts. Si elles prévoyaient de louer un local plus grand, elles vont peut-être préférer attendre de voir comment évolue la conjoncture avant de faire ce choix.

«Avant la crise du Covid, une tendance s’est développée. Il s’agit du flex-office qui consistait à partager des espaces. Cette pratique risque d’être limitée car nécessite ainsi plus de nettoyage des espaces et garantit moins de sécurité sanitaire. L’essor des coworking risque également d’être impacté par cette pandémie» explique Bassel Abedi, fondateur de Rendement Locatif.

Un besoin toujours existant

Le télétravail n’est tout d’abord pas adapté à tous les métiers et peut être considéré comme un frein à la création d’une culture d’entreprise, qui reste primordial pour le lancement d’une startup par exemple.

Il faut nuancer l’attrait des petites surfaces qui rendent difficile le respect des distanciations sociales entre employés. En théorie, les entreprises dont tous les employés sont de retours au bureau ont des besoins de plus d’espaces qu’auparavant.

Alors investir dans un bureau est-il toujours intéressant?

En général, investir dans l’immobilier de bureaux s’inscrit dans une démarche patrimoniale de long terme. Il s’agit d’un placement plus qu’un biais de rentabilité à court terme. De ce fait, les placements sur le long terme sont moins impactées par les crises passagères.

  • Les prix

On peut quand même se demander si des entreprises ne vont pas préférer acheter plutôt que de louer afin de placer de l’argent dans un domaine plus rassurant - car physique - qu’est l’immobilier. D’autre part, avec une présence moins régulière sur place de la part des entreprises, il est possible d’observer une baisse des loyers de ce type d’immobilier. Cependant, le prix d’achat des bureaux devrait connaitre une baisse pouvant aller jusqu’à 15% selon Natixis. Cette baisse devrait cependant être temporaire. Il est donc possible d’acheter actuellement moins cher et ainsi faire de bonnes affaires il faut cependant faire attention à où on achète et à la façon dont on souhaite aménager son local de bureaux.

  • La localisation

Comme pour chaque investissement - et là encore plus-, la localisation est primordiale. Il est important d’analyser la typologie d’entreprises présentes là où le chef d’entreprise souhaite investir ainsi que les offres de locaux disponibles à la location. Cela permettra de savoir si la ville est intéressante et vers quel type de surface vous tourner.

  • Une solution qui propose des avantages

L’investissement de bureaux offre des avantages qui sécurisent davantage l’investissement initial:

  • L’immobilier d’entreprise est plus souple en termes de gestion
  • Les durées de locations sont plus longue (durée baux)
  • Il y a moins de vacances locatives en moyenne

«L’immobilier de bureaux reste toujours intéressant mais il va falloir anticiper en imaginant comment pourraient être organisés les bureaux du futur. En effet, on peut imaginer qu’il y aura moins d’open space et plus de bureaux pour 3-4 personnes. On peut également penser à la présence de phonebox dans les espaces de travail. Autant de point sur lesquels il faudra être vigilant quant à l’aménagement de bureaux» explique Bassel Abedi.

Next Finance 3 septembre
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique