IMG
L'Indice mondial de confiance des investisseurs baisse de 3,4 points à 94,2 en décembre

L’Indice mondial de confiance des investisseurs s’établit à 94,2 en décembre, en baisse de 3,4 points par rapport au niveau de 97,6 (en données corrigées) enregistré en novembre. Le repli de 6,7 points de l’indice en Asie, terminant à 109,1 et la baisse de 6,0 points de l’indice en Amérique du Nord, terminant à 87,5, sont à l’origine du recul de la confiance des investisseurs.

State Street Global Exchange publie les résultats de l’indice de confiance des investisseurs «State Street Investor Confidence Index®» (ICI) pour le mois de décembre 2016.

L’Indice mondial de confiance des investisseurs s’établit à 94,2 en décembre, en baisse de 3,4 points par rapport au niveau de 97,6 (en données corrigées) enregistré en novembre. Le repli de 6,7 points de l’indice en Asie, terminant à 109,1 et la baisse de 6,0 points de l’indice en Amérique du Nord, terminant à 87,5, sont à l’origine du recul de la confiance des investisseurs. En revanche, l’indice de la confiance des investisseurs en Europe a augmenté de 13,7 points, passant de 86,4 à 100,1.

L’indice de confiance des investisseurs de State Street a été développé par Kenneth Froot et Paul O’Connell de State Street Associates, l’activité de recherche et de services de conseil de State Street Global Exchange. L’indice évalue de manière quantitative l’appétit des investisseurs pour le risque en analysant les tendances se dégageant des achats et des ventes effectués par les investisseurs institutionnels. L’indice attribue une importance particulière aux changements de sentiment des investisseurs vis-à-vis du risque: plus le pourcentage de leurs placements en actions est élevé, plus leur tolérance au risque, et par conséquent, leur confiance, est grande. 100 correspond au niveau neutre, où les allocations des investisseurs en actifs à haut risque n’augmentent pas plus qu’elles ne diminuent. L’indice se distingue des mesures fondées sur des enquêtes, car il s’appuie sur les transactions réellement effectuées par les investisseurs institutionnels, et non sur leurs opinions.

«L’indice mondial de confiance termine 2016 sur une note de faiblesse alors que les investisseurs institutionnels continuent de se détourner des marchés actions» commente Ken Froot. «En 2017, les investisseurs attendent probablement davantage de clarté pour dissiper leurs principales incertitudes concernant la présidence Trump et l’orientation plus agressive de la Fed suite àson relèvement des taux d’intérêt en décembre.»

«Alors que les marchés cherchent de plus en plus à refléter parfaitement les valorisations des perspectives économiques américaines pour 2017, il est intéressant de constater que les investisseurs institutionnels sont plus circonspects» ajoute Lee Ferridge, Directeur de la Stratégie Multi-Actifs pour l’Amérique du Nord. «Ce que je trouve particulièrement intéressant, c’est que l’indice pour l’Amérique du Nord accuse un repli alors même que les actions américaines et le dollar continuent de grimper».

«Il est révélateur que la confiance des investisseurs européens ait augmenté en décembre malgré le vote négatif au référendum italien» note Michael Metcalfe, senior managing director et directeur de la stratégie Global Macro, State Street Global Markets. «Ceci suggère que les investisseurs commencent peut-être à s’accommoder du risque politique et à ajuster leurs portefeuilles en conséquence.»

Next Finance 3 janvier
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique