IMG
Investissement immobilier Européen : Un démarrage encourageant pour 2018, malgré la volatilité observée en février

La société de gestion d’investissements immobiliers TH Real Estate prévoit des volumes d’investissement en Europe conformes à ceux de 2017, malgré la volatilité internationale constatée en février sur le marché.

Stefan Wundrak, Head of European Research chez TH Real Estate précise: "la volatilité du marché financier début février, qui intégrait une tendance à la hausse des rendements obligataires, a relancé la discussion sur la fin de la compression des taux de rendement immobilier. Tant que cette correction peut être contenue, elle devrait être interprétée comme le début d’un retour à la normalité. Pour l’immobilier, elle devrait arriver juste à temps, c’est à dire avant que les marchés modifient les taux plafonnés à des niveaux tels qu’une éventuelle perturbation pourrait engendrer un atterrissage difficile."

TH Real Estate rapporte que l’activité d’investissement a été plus élevée en 2017 qu’en 2016, mais légèrement moins importante qu’en 2015, qui était une année record. Les trois grands marchés que sont l’Allemagne, la France et le Royaume-Uni ont enregistré des volumes d’investissement plus importants sur des marchés plus petits. Plus remarquable encore a été le rétablissement du marché britannique, malgré l’incertitude engendrée par le Brexit, qui a bénéficié d’investissements principalement réalisés par des investisseurs étrangers. Ce même phénomène a été constaté en Allemagne, où pour la première fois des acheteurs étrangers ont plus investi que les groupes nationaux eux-mêmes.

L’étude souligne que le secteur de la logistique en Europe du Sud et aux Pays-Bas constitue le meilleur investissement. Le secteur du bureau en Allemagne a aussi enregistré de bons résultats et le dynamisme du marché locatif laisse entrevoir de nouvelles pressions à la hausse dans les principaux centres.

En réalité, le plafond des taux de demande placée se situent bien au-dessus des moyennes de long terme enregistrées, atteignant 50 à 60% dans les quatre grands marchés allemands. On prévoit que les dépenses européennes de vente au détail de 2018 seront comparables à celles observées en 2017 qui avaient enregistré une croissance des ventes d’environ 2,3%.

Stefan ajoute:"en termes de croissance de la zone Euro, l’année 2017 a battu en brèche les considérations géopolitiques avec un taux de croissance exceptionnel de 2,5%, atteignant ainsi le meilleur taux de croissance de la décennie. Un euro fort pourrait atténuer les résultats, bien que le cocktail vertueux, hausse de la consommation/des investissements/des exportations, présente de bonne perspectives pour 2018."

Next Finance 15 mars
Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique