IMG
Immobilier : les femmes accèdent à la propriété plus jeunes que les hommes

En cette veille de la journée internationale des droits de la femme, Meilleurtaux.com, leader français du courtage en produits financiers, révèlent des chiffres inédits sur la place de la femme dans l’immobilier.

Alors qu’il y a quelques années la femme célibataire propriétaire était plus âgée et avec des revenus nettement plus faibles que son homologue masculin, en 2018 les chiffres sont nettement différents. Cette étude s’intéresse au profil de la femme célibataire emprunteur en France mais dévoilent également des chiffres surprenants sur la place de la femme lors d’un achat immobilier en couple.

Les femmes célibataires propriétaires plus jeunes que les hommes

Les premiers enseignements de cette étude révèlent que les femmes célibataires avec ou sans enfant empruntent plus que les hommes célibataires avec ou sans enfant: 194 666 euros Vs 193 863 euros pour les célibataires sans enfant et 200 542 euros Vs 197 447 euros pour les célibataires avec enfant. De plus l’écart des salaires homme-femme est moins important que les années précédentes. La femme emprunteur sans enfant gagne en moyenne 3 757 euros par mois contre 4 100 euros par mois pour l’homme célibataire sans enfant. Pour les célibataires avec enfant, les revenus s’élèvent à 4 063 euros par mois pour Madame et 4 349 euros par mois pour Monsieur.

«Depuis quelques temps, nous constatons que les profils des emprunteurs évoluent et la comparaison homme-femme également. Les femmes qui réalisent un crédit immobilier disposent de revenus nets inférieurs de 6% à 8% à ceux des hommes alors qu’il y a un peu plus de 5 ans l’écart était de 25%» analyse Mael Bernier, porte-parole de Meilleurtaux.Com

De plus les femmes célibataires réalisent une acquisition immobilière beaucoup plus jeunes que les hommes célibataires: à 29 ans pour celles sans enfant contre 32 ans pour l’homme sans enfant. Lorsque l’acquisition se réalisent avec des enfants les femmes ont 35 ans alors que les hommes 38 ans.

Enfin, s’il y a quelques années les femmes disposaient d’un apport plus important que les hommes, en 2018 celui-ci est légèrement inférieur à celui des hommes. L’apport d’une femme célibataire sans enfant s’élève à 12 000 euros et celui de l’homme célibataire sans enfant à 15 000 euros. Pour les célibataires avec enfant hommes, l’apport est plus faible à 11 900 euros et s’élève à 10 000 euros pour les femmes.

En couple, les femmes gardent la main sur les projets immobiliers

Dans cette étude, Meilleurtaux.com a également voulu connaitre la place de la femme lors d’un achat immobilier en couple et les chiffres[1] sont surprenants.

Tout d’abord, lors des recherches des biens immobiliers, Ce sont les femmes les plus jeunes qui s’investissent le plus dans la recherche. Chez les 25-34 ans elles sont 53,7% à déclarer que ce sont elles qui ont trouvé le bien. Ce chiffre descend à 45,7% chez les 35-49 alors que chez les 50-60 la recherche ayant permis de trouver un bien s’effectue plus en duo (47,1% contre 43,2% des femmes seules)

Une fois le bien trouvé, ce sont les jeunes femmes qui ont le dernier mot: chez les 25-34 ans elles sont 66,7% à déclarer avoir pris la décision d’achat, même si le bien ne plait pas forcement à leur conjoint (1/3 des répondantes révèlent que le bien leur plaisait davantage qu’à leur conjoint). Pour les autres, la décision se prend en couple (69,2%).

Afin de concrétiser leur acquisition immobilière, dans le couple les hommes sont clairement moins investis dans les démarches qui concernent le financement du bien tels que les recherches de documents ou encore les négociations avec la banque ou le courtier. Ainsi chez les 25-34, Ils sont à peine 7,5% à le faire contre 56,7% pour les femmes et le reste ensemble (35,8%).

Pour les autres générations, les femmes sont également plus impliquées. Pour les 35-49 ce sont 50% des femmes qui effectuent les démarches seules pour seulement 10% des hommes. Enfin pour les 50-60 ans, ce sont 47,1% des femmes qui mettent la main à la pâte VS 12,9% des hommes et 40% qui déclarent le faire ensemble.

Next Finance 7 mars
Notes

[1] étude réalisée auprès d’un échantillon de 600 propriétaires immobiliers de 25-60 ans, dans le cadre d’un questionnaire de 6 minutes administré en ligne sur système CAWI (Computer-Aided Web Interview) du 23 au 28 février 2018.

Tags


Partager


Commentaire

Dans la même rubrique