IMG
HireSweet lève 1,5 million d'euros pour perfectionner son Intelligence Artificielle du recrutement tech

Lancée il y a tout juste un an, la startup HireSweet boucle sa première levée de fonds d’1,5 million d’euros auprès de Global Founders Capital, Kima Ventures, la BPI, et de plusieurs Business Angels. Ce spécialiste du recrutement tech va poursuivre le développement de son Intelligence Artificielle et accélérer sa croissance en étoffant son équipe de 11 personnes aujourd’hui.

HireSweet: l’Intelligence Artificielle au service du recrutement tech

HireSweet aide les entreprises à affronter la pénurie de développeurs dans le monde, où près d’un million de postes seront vacants en 2022. Depuis 2016, Robin Choy, Ismael Belghiti et Paul Bachelier développent un outil pour automatiser entièrement la recherche de profils tech. Grâce à une Intelligence Artificielle de pointe sur le marché, baptisée Cerebro (d’après l’appareil du professeur Xavier qui lui permet de détecter les mutants à travers le monde), la startup analyse des dizaines de millions de pages internet sur les réseaux sociaux et open source avec Github, Stack Overflow, etc. Les ingénieurs, très sollicités, sont une minorité à entamer une phase de recherche active et préfèrent souvent attendre que les meilleures opportunités viennent à eux. Le Cerebro permet donc d’accéder à ce «marché caché».

HireSweet permet d’identifier les développeurs les plus pertinents pour une offre d’emploi donnée. L’analyse concerne toute la donnée publique qui est pourtant accessible à tous: la startup se charge de l’analyser et de l’interpréter. Le service va jusqu’à accompagner les recruteurs dans le contact personnel des potentiels candidats.

Robin Choy explique: «Il n’y a jamais eu autant de données disponibles sur les entreprises et les candidats: le nombre grandissant de contributions open source, la fréquentation en constante hausse des réseaux sociaux... La masse d’informations est tellement importante qu’il est souvent fastidieux de distinguer celles qui sont réellement utiles. Malgré cela, les entreprises ne trouvent pas les bons candidats et les candidats ne trouvent pas toujours les bons projets.

Notre objectif n’est pas de remplacer le recruteur humain mais plutôt de l’augmenter grâce à notre technologie, le Cerebro. Nous automatisons la recherche de candidats, tâche répétitive et fastidieuse qui consomme 90% du temps d’un recruteur, afin que ce dernier se concentre sur la partie à valeur ajoutée: le contact direct, humain et personnalisé avec le candidat».

La technologie, priorité de HireSweet en 2018

Grâce à son algorithme de pointe, HireSweet a convaincu des fonds d’investissement Européens de premier rang (Global Founders Capital, fonds de Venture Capital le plus capitalisé d’Europe et Kima Ventures, fonds d’investissement de Xavier Niel), la BPI et des Business Angels influents et reconnus: David Bizer, premier recruteur de Google en Europe; Yannis Yahiaoui, fondateur d’Adotmob; Yves Weisselberger, CEO de Snapcar; et The Family. Avec cette levée, la startup poursuivra le développement de son Intelligence Artificielle en investissant largement dans la R&D et en recrutant des ingénieurs à la croisée de l’IA et de l’optimisation combinatoire.

«Nous rendrons la recherche de candidats plus humaine, plus directe et plus personnelle» promet Ismael Belghiti, «Imaginez qu’un être surhumain connaisse toutes les entreprises, toutes les formations, toutes les technologies et tous les candidats, que cette intelligence se souvienne de chaque projet de vie, comprenne et anticipe chaque besoin: c’est ce que notre équipe est en train de créer. A partir des informations collectées, le Cerebro a non seulement la capacité d’estimer les connaissances techniques, mais aussi la culture de l’entreprise, les soft skills, la capacité d’adaptation. Nous pensons que l’intelligence artificielle a le pouvoir d’améliorer les processus de recrutement en profondeur en apportant une compréhension des affinités potentielles entres entreprises et candidats».

Cette levée permettra également à HireSweet de proposer sa technologie à un plus grand nombre de clients. Après son succès en France, la startup entend bien viser l’Europe et les Etats-Unis.

Next Finance 25 octobre
Tags

| |

Partager


Commentaire

Dans la même rubrique