IMG
Figeac Aéro acquiert les actifs du groupe Auvergne Aéronautique

Le Groupe Figeac Aéro, partenaire de référence des grands industriels de l’aéronautique annonce l’acquisition des actifs du Groupe Auvergne Aéronautique, spécialiste des aérostructures.

Le 24 novembre 2016, le Tribunal de Commerce de Lyon s’est prononcé en faveur du plan présenté par Figeac Aéro pour la reprise des actifs du Groupe Auvergne Aéronautique.

Cette opération est parfaitement en ligne avec la stratégie de croissance externe via des acquisitions ciblées et génératrices de croissance organique de Figeac Aéro. Par ailleurs, elle valide notre ambition de devenir le leader Européen de la sous-traitance aéronautique et renforce l’objectif de chiffre d’affaires à mars 2020 compris entre 650 et 750 M€[1].

3 usines opérationnelles spécialisées dans l’aéronautique

Employant 705 salariés - dont 310 au Maroc, le Groupe Auvergne Aéronautique a réalisé un chiffre d’affaires de 46 M€ en 2015, essentiellement dans le domaine de la chaudronnerie et de la tôlerie pour le secteur aéronautique. Le Groupe possède 3 centres de compétences de haut niveau implantés à:

  • Clermont-Ferrand, centre dédié à la réparation et à la maintenance aéronautique, fabrication de pièces chaudronnées et de tuyauteries spécifiques, assemblage, traitement de surface et peinture;
  • Auxerre, l’unité de production exerce son savoir-faire dans l’usinage de précision et/ou de grande dimension jusqu’aux prestations de traitement de surface et d’assemblage;
  • Casablanca - Maroc, l’assemblage de pièces et de sous-ensembles, la fabrication d’éléments chaudronnés ou encore les traitements de surfaces sont les principaux services proposés.

Les clefs du programme de redressement

Figeac Aéro a déjà démontré sa capacité à redresser des entreprises telle que Sonaca Wichita. Pour retrouver la rentabilité indispensable à un développement pérenne, Figeac Aéro compte mettre en place les méthodes qui lui ont permis d’afficher un taux de croissance moyen de +23% sur les 4 dernières années, tout en restant rentable.

Pour atteindre cet objectif, Figeac Aéro s’appuiera sur les 4 axes suivants:

  • Renouvellement du top Management et reprise de 97% des salariés;
  • Réorganisation de la production avec synergies entre certains pôles d’activité;
  • Rationalisation des achats et des coûts de fabrication;
  • Déploiement d’un programme d’investissements de 5 M€ sur 3 ans.

Une opération créatrice de valeur pour Figeac Aéro

L’acquisition du Groupe Auvergne Aéronautique représente un intérêt stratégique pour Figeac Aéro sur le plan industriel, lui permettant de se procurer un savoir-faire éprouvé dans les activités de chaudronnerie et de tôlerie techniques. Cette acquisition permet également de renforcer sa présence au Maroc. En effet, récemment implanté dans cette zone Best Cost, Figeac Aéro accroit ainsi considérablement sa capacité de production sur place. Les sites de Clermont-Ferrand et de Casablanca deviendront les pôles d’excellence chaudronnerie tôlerie du Groupe Figeac Aéro.

Dans le même temps, cette acquisition renforce le portefeuille clients du Groupe incluant Airbus Helicopers, les contrats en cours étant directement transférés avec les actifs.

«Nous suivions le Groupe Auvergne Aéronautique depuis plusieurs années », déclare Jean-Claude Maillard, Président Directeur Général et Fondateur de Figeac Aéro. « Nous sommes particulièrement satisfaits car, outre des équipes de grande qualité, au professionnalisme reconnu, cette opération va nous permettre de renforcer nos positions dans la sous-traitance aéronautique.»

Modalités de l’opération

L’opération se réalise via le rachat des actifs d’Auvergne Aéronautique par le Groupe Figeac Aéro. Les comptes de la nouvelle société, filiale directe de Figeac Aéro, seront consolidés dès le 25 novembre 2016 au prorata temporis.

Sur le plan financier, cette acquisition s’opère sans recours à l’endettement du Groupe Figeac Aéro; l’augmentation de capital réalisée en mars 2016 permettant notamment d’assurer l’intégration de l’activité acquise et les développements à venir.

Next Finance Novembre 2016
Notes

[1] Sur la base d’une parité €/$ de 1,18

Tags

|

Partager


Commentaire

Dans la même rubrique